40 ans de vie pour les sous-marins de classe Victoria ?

38
Temps de lecture estimé : 1 minute
Le NCSM Corner Brook avant son accident. Les quatre sous-marins de classe Victoria pourrait rester en activité jusqu'en 2030. (Photo: Courtoisie)

Les sous-marins à propulsion diesel-électrique du Canada, resteront en activité au sein de la flotte de la marine au moins jusqu’en… 2030!

C’est en tout cas ce qu’a affirmé le vice-amiral Paul Maddison, commandant de la marine, devant des membres d’un comité du Sénat. Il a également déclaré que la perte de la capacité de surveillance et d’attaque sous-marines serait désastreuse pour le Canada. C’est pourquoi, des planificateurs du ministère de la Défense nationale commenceront à établir un programme de remplacement d’ici à 2016.

Depuis que le Canada les a acquis de la marine britannique à la fin des années 90, les quatre sous-marins de classe Victoria ont accumulé toute une série de problèmes, au point où même le ministre de la Défense, Peter MacKay, a récemment reconnu que leur histoire avait été irrégulière. De plus, et en raison des problèmes techniques, accidents et autres, sur les quatre sous-marins à disposition, aucun n’est prêt au combat, 14 ans après leur acquisition.

M. Maddison a estimé qu’il était important de commencer rapidement la planification du remplacement des sous-marins afin d’éviter les problèmes ayant affecté le programme actuel.