Un centre de soutien opérationnel canadien en Allemagne

2
Le ministre de la Défense du Canada a annoncé le lieu d'implantation du nouveau centre de soutien opérationnel en Europe. (Photo: Cplc Tremblay, Services photographiques de l'Unité de soutien des Forces canadiennes)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Le ministre de la Défense du Canada a annoncé le lieu d'implantation du nouveau centre de soutien opérationnel en Europe. (Photo: Cplc Tremblay, Services photographiques de l'Unité de soutien des Forces canadiennes)

Au cours d’une conférence de presse à Ottawa, le ministre de la Défense nationale, Peter MacKay et le ministre de la Défense d’Allemagne, Thomas de Maizière ont annoncé, ce 15 février, qu’Ottawa ouvrira un centre de soutien opérationnel canadien à l’aéroport de Cologne-Bonn, en Allemagne.

Un centre de soutien opérationnel sert à entreposer les fournitures et permet aux Forces canadiennes de disposer d’un endroit à partir duquel elles peuvent facilement et à peu de frais déployer des troupes. Depuis 2009, les Forces Canadiennes exploitaient un petit centre de soutien opérationnel à Spangdahlem. Le ministre Peter MacKay estime que l’installation a prouvé son utilité pendant la guerre en Afghanistan, puisqu’elle se traduit par « une économie d’argent, de temps et de ressources ».

« Après un examen minutieux, les Forces Canadiennes considèrent que la base aérienne des Forces allemandes à l’aéroport civil de Cologne-Bonn, en Allemagne, représente l’emplacement idéal pour l’établissement d’un centre de soutien opérationnel permanent en Europe. Les installations du grand aéroport de Cologne-Bonn sont ouvertes tous les jours, 24 heures sur 24, et l’infrastructure offre toute la souplesse nécessaire pour répondre aux exigences des FC, en plus de fournir un accès incroyable à tous les réseaux de transport dont les FC ont besoin pour soutenir les activités du centre de soutien opérationnel », est-il écrit par ailleurs dans un document du ministère de la Défense.

Le ministère indique également être en discussion avec d’autres pays « en vue d’établir un réseau mondial de centres de soutien opérationnel ».