Verra-t-on des F-35 dans le ciel canadien?

1
De passage à Montréal, Stephen Harper a répondu à plusieurs questions sur les F-35. (Photo : Nicolas Laffont)

De passage à Montréal, le premier ministre Stephen Harper a visité les bureaux de l’organisme Bouclier d’Athéna. À cette occasion, l’auteur de ces lignes a pu interroger le premier ministre sur la situation des F-35.

« À la fin de cette décennie, il sera nécessaire de commencer le remplacement de ces avions (les CF-18) […] Nous sommes conscients qu’évidemment il faudra à un certain point prendre une décision finale, mais nous n’avons pas signé de contrat et gardons notre marge de flexibilité pour pouvoir s’assurer de faire ce qu’il y a de mieux pour les contribuables », a ainsi indiqué le premier ministre Stephen Harper.

Une partie de la problématique viendrait du fait que des entreprises canadiennes (dont une bonne partie se trouve dans la grande région de Montréal) sont engagées dans le processus de construction du F-35 et seraient perdantes advenant le retrait du Canada du programme.

Le ministre associé à la Défense, Julian Fantino, pour sa part, tenait ce matin un petit déjeuner avec des experts de l’industrie de la Défense et a abordé la question des F-35. Il a notamment affirmé qu’Ottawa disposait d’une certaine flexibilité sur l’échéancier et le nombre d’appareils qui seront achetés. Il n’a toutefois pas précisé si le Canada allait acheter un nombre inférieur aux 65 F-35 prévus. Le gouvernement prévoit s’en tenir au budget tel que fixé (9 milliards de dollars) et ne sortira pas un sou de plus.

M. Fantino a également précisé que l’on s’attend à voir les premiers appareils être livrés entre 2017 et 2023. Les CF-18 actuels doivent arriver en fin de vie justement au cours de cette période, voire un peu avant si rien n’est entrepris pour prolonger leur vie. Le lieutenant-général André Deschamps, commandant de l’aviation royale canadienne a déclaré que les avions feraient face à «des problèmes structurels» après 2020. Mais le gouvernement prolongera-t-il la vie des CF-18 ou décidera-t-il de passer à autre chose ?

L’Aviation royale canadienne a clairement besoin de nouveaux avions de chasse pour remplacer les CF-18 qui commencent à se faire vieux,  mais toutes ces années passées à se focaliser sur les F-35 aura éloigné d’autres options dans la tête des décideurs. Une décision doit être prise rapidement et elle doit être claire.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.