Afghanistan: la mission de formation suspendue

2
Le Major Saidmon Ashamee, commandant du Kandak 6/1/205, discute avec le Major André Girard, commandant de la Compagnie B du GT 1 R22eR, à la fin d’une journée qui fut constituée de patrouilles de dégagement pendant l’Opération Hamaghe Shay. (Photo: MCpl Angela Abbey)

Le personnel officiel canadien en Afghanistan, tout comme les autres membres de l’ISAF (la Force internationale d’assistance) a reçu l’ordre du général américain Allen, commandant de la Force d’assistance, de quitter les bâtiments gouvernementaux afghans. Cette mesure survient alors que l’Afghanistan est le théâtre depuis une semaine de violences, après que des exemplaires du Coran eurent été brûlés par inadvertance sur une base américaine près de Kaboul.

Le 23 février, deux soldats américains ont été tués sur une base américaine par un soldat afghan et, le 25 février, deux conseillers militaires américains ont été abattus par un policier afghan, au sein même de l’un des bureaux du ministère de l’Intérieur. D’importantes manifestations ont également eu lieu dans plusieurs régions de l’Afghanistan qui ont fait jusqu’à maintenant 29 morts chez les Afghans.

Un contingent de 950 militaires canadiens demeure affecté à l’entraînement des forces de sécurité afghane dans la région de Kaboul.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Discussion2 commentaires