Budget 2012 : 1 milliard 119 millions de dollars de compressions pour la Défense

3

Compressions de 1,119 M$

C’est en effet la Défense nationale qui subit les plus fortes compressions en chiffres absolus. Sur des compressions totales de 5,24 milliards de dollars, la Défense nationale subira des compressions de 1 milliard 119 millions. Par contre, en pourcentage, le budget militaire s’en tire plutôt bien, puisque ces compressions ne représentent que 7,4% du budget de la Défense.

À titre comparatif, les autres secteurs les plus touchés subiront des compressions variant de 6,4% à 10%: Sécurité publique, 9,9%, Aide internationale 9,7%, Santé, 6,4%, Agriculture, 10%, Radio-canada-CBC, 10%, etc.

Les économies prévues pour le portefeuille de la Défense nationale, incluant le Centre de la sécurité des télécommunications, s’échelonnent ainsi: 326,8 millions de dollars en 2012-2013, 706,1 millions de dollars en 2013-2014,  1,120 milliard de dollars en 2014-2015  et encore 1,120 milliard de dollars au cours des exercices suivants.

Efficience et efficacité

« Des progrès notables ont été réalisés au chapitre de la modernisation des Forces canadiennes grâce à des investissements importants et nécessaires dans les capacités militaires du pays. Le ministère de la Défense nationale et les Forces canadiennes amélioreront les processus d’attribution de contrats, rationaliseront l’acquisition de matériel de soutien et de pièces de rechange, centraliseront la gestion des biens immobiliers et centraliseront et amélioreront la gestion des ressources humaines en vue d’optimiser l’utilisation des ressources. » souligne le document budgétaire.

Vers un rythme opérationnel plus modéré

« Au fil de la transition du ministère de la Défense nationale et des Forces canadiennes vers un rythme opérationnel plus modéré au lendemain de la mission de combat en Afghanistan, les effectifs de la force régulière et de la force de réserve des Forces canadiennes demeureront respectivement de 68 000 et 27 000 membres, afin de préserver l’équilibre entre les quatre piliers de la Stratégie de défense Le Canada d’abord sur lesquels reposent les capacités militaires, à savoir le personnel, le matériel, l’état de préparation et l’infrastructure. » peut-on lire dans le plan budgétaire 2012.

La modernisation des Forces

En outre, la modernisation des Forces canadiennes n’est pas oubliée, ni sacrifiée, dit le gouvernement conservateur « Le gouvernement a réalisé d’importants progrès dans la mise en œuvre de la Stratégie de défense Le Canada d’abord, qui énonce un plan exhaustif à long terme pour doter les Forces canadiennes du personnel, de l’équipement et du soutien nécessaires aux fins de ses missions de base au Canada, en Amérique du Nord et ailleurs dans le monde. Le gouvernement continuera d’assurer le remplacement de l’équipement clé afin que les membres des Forces canadiennes disposent d’un meilleur matériel. C’est ainsi qu’il achètera de nouveaux navires construits au Canada, dans le cadre de la Stratégie nationale d’approvisionnement en matière de construction navale dont l’annonce a été faite récemment,…».

Quant à l’achat de  F-35, , le document ne le mentionne pas nommément mais précise que le gouvernement «…fera l’acquisition d’appareils abordables en remplacement de la flotte vieillissante d’avions CF-18. »

Finalement, le document budgétaire révèle que « Pour s’assurer que les fonds nécessaires aux acquisitions d’immobilisations d’envergure seront disponibles en temps voulu, le gouvernement rajuste le profil de financement de la Défense nationale en reportant prospectivement 3,54 milliards de dollars sur sept ans à la période pendant laquelle les acquisitions seront effectuées. »

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.