F-35, vol au dessus d’un nid de dépassement de coûts

0
Le ministre associé Fantino se parachute à Washington pour discuter des coûts et des délais de livraison de ce nouveau coucou…

Julian Fantino, ministre associé à la Défense nationale, a conclu vendredi une réunion d’information de deux jours dans la capitale américaine en compagnie des pays alliés pour les informer des derniers développements quant à l’impact des plus récents changements au programme de développement des chasseurs F-35,  incluant l’intention du Pentagone de reporter une partie de ses commandes de F-35 de plusieurs années.

Une autre rencontre concernant plusieurs aspects du programme des F-35, impliquant les neuf pays s’étant engagés à acheter ces chasseurs furtifs, devrait avoir lieu au cours du mois en Australie. Les pays impliqués par ce programme de plusieurs milliards de dollars, qui a été victime de très importants dépassements de coûts et de délais imprévus, devraient à compter de maintenant se réunir plus souvent et suivre de beaucoup plus près les développements dans cette affaire.

On se rappelle que les États-Unis avaient convaincu huit de leurs alliés d’investir 4,75 milliards de dollars US sur 10 ans pour développer cet appareil. Chaque erreur et retard de ce projet controversé a défrayé les manchettes, particulièrement aux États-Unis, où le Pentagone prévoit des réductions de dépenses de 456 milliards de dollars US sur 10 ans. L’incertitude et les retards de développement ont poussé les Américains à retarder de plusieurs années les commandes des premières versions du chasseur. Ici, au Canada, le ministre de la Défense Peter McKay, avait voulu se montrer rassurant quant à l’avenir du programme mais Ottawa parvenait mal à cacher son inquiétude face aux coûts et aux délais de livraison.

Le ministre associé à la Défense Julian Fantino, pour sa part, s’est d’ailleurs entretenu directement avec le fabricant, Lockheed Martin et avec le Pentagone, qui coordonne les commandes de l’appareil à l’échelle internationale.

Les néodémocrates que les libéraux, suggèrent, quant à eux, de mettre sur pied un plan de rechange pour le remplacement des CF-18 vieillissants de l’armée de l’air. Les deux partis d’opposition veulent que le programme d’achat des F-35, évalué à 9 milliards de dollars, soit abandonné en faveur d’un appel d’offres public.

Plus tôt cette semaine les conservateurs se sont montrés plus nuancés, ont admis que l’avion était encore en développement et qu’un contrat formel n’avait pas encore été signé.

À suivre…

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.