Le Commissariat aux langues officielles répond à une plainte visant les Forces canadiennes

0
Le commissaire aux langues officielles reconnait des problèmes sur les navires de la Marine. (Photo: francopresse)

Le commissariat aux Langues officielles vient de reconnaître que plusieurs éléments d’une plainte relative à la Loi sur les langues officielles ne sont effectivement pas respecté sur les navires de la Défense nationale.

En octobre 2009, le président d’Impératif français, Jean-Paul Perreault, déposait une plainte plainte pour dénoncer le non-respect du français comme langue de travail dans la Marine. D’après le bilan annuel 2008-2009 «Langues officielles – Défense nationale», il est écrit que dans la Marine canadienne, la proportion de francophones n’est que de 14,9 % et qu’il n’existe qu’un seul de ses 33 navires où la langue de travail est le français. Trois autres seraient bilingues dont deux dans la Marine régulière et un autre dans la force de réserve.

M. Perreault indiquait dans sa plainte de 2009 que «dans la réalité, le seul navire francophone NCSM Ville de Québec ne serait composé qu’à 60 % d’effectifs francophones et à 40 % d’anglophones, ce qui ferait de ce navire un bâtiment bilingue. […] Pour les trois autres navires prétendument bilingues, ils sont dans la pratique des navires où la langue de travail est uniquement en anglais, les effectifs étant composés à 80 % d’anglophones.»

De plus, et même si cela ne figurait pas dans la plainte, une vérification sur le système d’instruction individuelle et d’éducation des Forces canadiennes avait révélé en 2010 que 83 % des établissements de formation des Forces canadiennes souffrent d’une pénurie d’instructeurs bilingues. Le problème avait d’ailleurs déjà été signalé par le commissaire D’Iberville Fortier en… 1989!

Malgré ces problèmes, l’actuel commissaire, Graham Fraser, a décidé de fermer le dossier. Il s’est toutefois engagé «à poursuivre le travail avec les responsables du ministère de la Défense nationale afin de faire des langues officielles une source de fierté et une composante intégrale de l’identité de la Défense nationale».

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.