F-35: audition du vérificateur général à Ottawa

0
Le vérificateur général du Canada, Michael Ferguson, lors de son audition par le comité des comptes public à Ottawa, le 26 avril 2012 (Photo: capture d

Devant le comité des comptes publics, le vérificateur général du Canada, Michael Ferguson, a déclaré qu’il y avait plusieurs omissions dans les estimations d’acquisition des avions de chasse F-35.

Convoqué par le comité, suite à son accablant rapport du 3 avril dernier, M. Ferguson a été interrogé par des parlementaires de l’opposition, mais aussi du Parti conservateur. Le vérificateur général a notamment défendu le chiffre avancé de 25 milliards $.

Alors que pour les membres du parti de Stephen Harper le chiffre avancé par le vérificateur général constituait une somme d’estimations, ceux des partis adverses se sont plutôt employés à démontrer que le gouvernement a caché les coûts réels du remplacement des CF-18 par les F-35.

Le député conservateur Bev Shipley, particulièrement actif lors de la réunion a fait une analogie avec l’achat d’une voiture. Il a ainsi précisé que lors d’un achat, il ne calculait pas les coûts de l’essence, du lave-vitre, de l’assurance et des éventuels accidents avant d’en acheter une.

M. Ferguson s’est alors défendu en insistant sur l’importance de comptabiliser ces coûts avant d’engager le gouvernement dans une telle dépense. « La nécessité d’évaluer les coûts du cycle de vie complet lors de l’achat d’équipement constitue une pratique normale », a-t-il déclaré. Il a aussi rappelé que l’achat engage les futurs gouvernements, puisque ceux-ci devront assumer des coûts liés au cycle de vie de l’appareil.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.