Dur d’être un sous-marinier sans sous-marin!

Temps de lecture estimé : 2 minutes
NCSM Windsor (Photo: Sergent Roxanne Clowe, Caméra de combat des Forces canadiennes)

La flotte canadienne de sous-marins, dont aucun n’était opérationnel depuis que le mauvais sort s’était acharné sur chacun des quatre sous-marins du Canada, pourrait renaître bientôt avec la remise en service du NCSM Windsor. Le ministre de la Défense, Peter MacKay, a  annoncé mardi 10 lors d’une conférence de presse qu’il voguera au large d’Halifax dès cette semaine et qu’il sera complètement opérationnel d’ici un an.

Le NCSM Windsor a été l’objet d’une remise en état qui avait été prévue, à l’origine, pour être achevée en 2009.

Par ailleurs, le mois dernier, le NCSM Victoria a pu tiré des torpilles dans le cadre des essais visant à le rendre pleinement opérationnel. C’est une première en 10 ans pour la Marine.

Inquiétude sur l’entraînement des sous-mariniers!

Par contre,  le vice-amiral Paul Maddison, chef de la marine canadienne, avait déjà  déclaré en octobre 2011 sur les ondes de l’émission W5 du réseau CTV que l’inquiétude sur l’entraînement des sous-mariniers l’empêchait de dormir la nuit.

L’amiral Maddison s’était interrogé : « Est-ce qu’ils (les sous-mariniers) ont le bon entraînement ? Est-ce qu’ils ont les bonnes opportunités d’entraînement à la mer? » Un rapport interne qu’a obtenu le réseau suggère que le personnel pourrait être extrêmement sous-entraîné.

Le rapport indique que l’entraînement des sous-mariniers a été limité à quelques jours parce que les quatre sous-marins canadiens ont rarement pris la mer et que « la connaissance du métier est insuffisante parmi les équipages ».

Le ministre MacKay a déclaré pour sa part mardi « qu’il y a des cours en place pour correspondre au retour des sous-marins en service [… ] Avec trois dans l’eau en 2013, nous devrions être en mesure de répondre à nos besoins opérationnels, et les programmes de formation sont conçus pour se synchroniser avec la disponibilité des sous-marins » d’ajouter le ministre.

L’histoire de nos sous-marins de classe Victoria

Depuis leur achat à la Royal Navy britannique pour près de 750 millions $ par le gouvernement Chrétien en 1998, les sous-marins canadiens ont connu une longue série de problèmes :

  • le NCSM Corner Brook s’est échoué en 2011 au large de Vancouver, et se retrouve aujourd’hui en cale sèche pour on ne sait trop combien de temps
  • le NCSM Windsor, dont on annonce aujourd’hui le retour a été démantelé et sa remise en service avait été prévue à l’origine pour 2009
  •  le système électrique du NCSM Victoria a été endommagé et le sous-marin est, lui aussi, en cale sèche
  •  le NCSM Chicoutimi a été endommagé par un incendie mortel lors de son premier voyage entre l’Écosse et le Canada et, depuis, les dégâts n’ont pas été réparés.