Fin de l’Op. Nunalivut 12

0

La version 2012 de l’Opération Nunalivut a officiellement pris fin mercredi 25 avril. L’opération de cette année avait pour but de tester les capacités nationales des Forces canadiennes en réponse à une mission de sécurité pangouvernementale simulée.

Un défilé et une cérémonie de clôture ont été organisé au quartier général de la force opérationnelle Nunalivut dans la baie Resolute. Tabitha Mullin, la mairesse de Resolute, a pris la parole pour remercier les Forces canadiennes sur place et une prière a conclu la cérémonie.

Le ministre de la Défense nationale, Peter MacKay, a déclaré que l’Op Nunalivut 2012 est « un exemple de l’engagement du gouvernement du Canada a exercer la sécurité et la souveraineté dans le Nord et à s’assurer que les Forces canadiennes sont bien entraînées pour répondre aux défis de l’Arctique. Les Forces canadiennes sont un facteur essentiel dans la vision de notre gouvernement pour cette région et avec des opérations comme Nunalivut, nous aidons à nous assurer qu’elles ont ce dont elles ont besoin pour remplir une gamme complète de tâches efficacement dans le Nord. »

Au cours de cette opération, les Forces canadiennes présentes sur place ont travaillé dans certaines des conditions les plus difficiles et austères rencontrées au Canada.

Les patrouilles à long rayon d’action des Rangers canadiens, les capacités de plongée dans l’Arctique fournies par les plongeurs de la Marine royale canadienne ainsi que la capacité d’atterrissage sur skis des CC138 Twin Otter de l’Aviation royale canadienne, ont été mises à l’épreuve pendant l’opération. Les Rangers ont aussi eu l’occasion d’affiner leurs techniques de recherche ainsi que leurs tâches de reconnaissance et de contrôle des prédateurs.

« Dans le cadre de la Stratégie de défense : le Canada d’abord, nous maintenons la capacité d’exercer un contrôle et de défendre le territoire arctique du Canada et de fournir une assistance aux autres ministères et agences du gouvernement lorsqu’ils font appel à nous. », a déclaré le lieutenant-général Walter Semianiw, commandant du Commandement Canada.

L’édition 2012 de l’Opération Nunalivut a aussi permis à la Marine royale canadienne d’améliorer sa capacité à conduire des opérations de plongée dans l’Arctique en soutien au projet Northern Watch de Recherche et développement pour la Défense Canada. L’équipe de plongée a ainsi utilisé un véhicule submersible télécommandé pour examiner l’épave du HMS Breadalbane, un navire de secours de l’expédition Franklin qui a coulé en 1853 (voir notre article détaillé). De l’entraînement de recherche et sauvetage dans l’Extrême-Arctique a aussi été conduit par le 413e Escadron de Transport et de Sauvetage et le 442e Escadron de Transport et de Sauvetage, qui ont déployé un CC130 Hercules et un CC115 Buffalo.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.