Le NCSM Halifax a les honneurs d’un jeu vidéo

0
Couverture de Naval War: Arctic Circle (Photo: Paradox Interactive)

Naval War: Arctic Circle, un jeu vidéo de guerre navale, vient de sortir. Particularité de ce jeu? Il s’appuie de véritables navires, dont le NCSM Halifax!

Le jeu de stratégie en temps réel (RTS), qui est uniquement disponible sur PC, se déroule en 2030, alors que l’OTAN et les forces russes s’engagent dans une guerre navale pour conquérir l’Arctique. Assez réaliste, les différents scénarios portent sur des combats navals dans les eaux arctiques. Le joueur se retrouve aux commandes de navires du pays de son choix. Le déroulement du jeu est également ponctué de grands titres de journaux faisant état des tensions internationales autour des ressources arctiques.

« Le Canada occupe une position stratégique dans le conflit puisque le passage du Nord-Ouest se trouve dans ses eaux, mais cela dépend à quel expert on parle bien sûr! », a déclaré Jan Haugland, créateur de Naval War: Arctic Circle, qui est basé en Norvège. « Nous avons inclus le NCSM Halifax qui, bien qu’il soit un navire des années 80, possède des armes et des capteurs puissants et hautement technologiques. Cette frégate est versatile, mais est particulièrement efficace pour neutraliser les sous-marins », a-t-il ajouté.

L’idée d’une guerre pour la possession du Nord peut facilement captiver l’imagination des gens, mais, dans la réalité, la plupart des experts s’entendent pour dire que la souveraineté du Canada dans l’Arctique n’est pas militairement menacée.

Ce qu’on en pense

Ne vous attendez pas à de superbes effets spéciaux 3D, puisque dans le cas de la carte du monde, tout est représenté par des icônes colorés et elle est assez simple. Le graphisme est assez épuré, pour ne pas dire qu’il est ordinaire. C’est du côté du réalisme du scénario qu’il faut chercher pour trouver tout l’intérêt du jeu. Pendant les quelques heures où nous avons pu jouer tester Naval War: Arctic Circle, notre objectif était de localiser un ennemi. Et comme dans la réalité, il a fallu utiliser nos radars et sonars pour les localiser et envoyer une reconnaissance pour vérifier si c’était bien des ennemis et non des pêcheurs. Une fonctionnalité du jeu permet d’accélérer un peu la vitesse du temps; utile lorsqu’un de nos navires doit parcourir une grande distance.

Sorti officiellement le 10 avril, on peut commander le jeu en ligne ICI pour 19,99 $.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.