Nuage noir à la Défense : 1100 postes civils éliminés!

1
Le Quartier général de la Défense nationale du Canada, à Ottawa (Archives/Gaëtan Barralon/45eNord.ca)
Temps de lecture estimé : 1 minute

Coupures de postes à la Défense nationale : ce sont les employés civils qui en font les frais.

On sait depuis le dépôt du budget Flaherty, la semaine dernière, que le ministère de la Défense devra réduire ses dépenses de 1,1 milliard de dollars au cours des trois prochaines années.

Mais, comme le gouvernement fédéral s’était engagé à ne pas réduire le nombre de militaires et de réservistes, ce sont les employés civils qui écoperont. Il y a actuellement près de 28 000 civils employés au sein du ministère et des Forces canadiennes. Les suppressions de postes devraient représenter 4% de l’effectif total.

L’Union des employés de la Défense nationale (UEDN) affirme qu’environ 1100 postes civils seront éliminés à la grandeur du Canada, notamment sur des bases militaires et des sites destinés aux réservistes. Il devrait y avoir d’ailleurs près de 150 postes supprimés rien qu’à Valcartier au Québec (une centaine sur la base militaire et une cinquantaine au centre de recherche et développement). En tout, le Québec perdra 350 civils sur les 1100 coupures, soit 1/3 du total.

Le président de l’UEDN, John MacLennan, affirme qu’il y aura des coupures dans tous les domaines, des services d’alimentation jusqu’au secteur de la recherche et développement.

Cette annonce survient cinq jours après le dépôt du budget fédéral 2012 et au lendemain du dépôt du rapport du vérificateur qui critique sévèrement le gouvernement et la Défense nationale pour la gestion du processus de remplacement des avions de combat et achat des avions de combat F-35.

Cette semaine, il y a vraiment un nuage noir qui flotte au dessus du ministère de la Défense!