Commémoration de la bataille de l’Atlantique

0

C’est au pied de la tour de l’horloge, au Vieux-port de Montréal que se tenait comme chaque premier dimanche de mai, la cérémonie commémorative de la Bataille de l’Atlantique.

Normand N. Silver, un vétéran de 90 ans, qui s’est porté volontaire en 1942 raconte se souvenir de ce jour du 8 mai 1945, jour de la victoire. « Ces années étaient les pires pour être en mer, mais si nous ne l’avions pas fait, nous parlerions sans doute allemand aujourd’hui. Beaucoup de mes camarades sont morts. Je pense être chanceux que mon navire n’ait pas coulé et de pouvoir être ici aujourd’hui ».

La bataille de l’Atlantique, ce sont ces combats qui ont eu lieu dans l’Atlantique Nord, pendant la Seconde Guerre mondiale. La bataille de l’Atlantique a constitué un enjeu stratégique majeur de la Seconde Guerre mondiale, alors que l’Allemagne nazie voulait établir un blocus du Royaume-Uni afin de paralyser l’économie britannique et vaincre leur dernier adversaire en Europe.

Outre les combats entre navires de surface, cette bataille est célèbre par les combats qui ont opposé les U-Boote allemands aux escorteurs et avions alliés qui assuraient la protection des convois à destination du Royaume-Uni. Les Canadiens et les Québécois, retiendront particulièrement, la « bataille du Saint-Laurent » qui débuta en 1942 et qui opposa les sous-marins U-boote allemands à la marine royale canadienne et alliée dans le golfe du Saint-Laurent, importante zone de transit et point de départ de nombreux convois.

Ce fut la plus longue bataille navale de l’Histoire, commençant le 3 septembre 1939 pour finir officiellement le 8 mai 1945, jour de la victoire en Europe.

La Marine royale canadienne a perdu 33 navires et plus de 2 000 marins; les pertes de la marine marchande se sont élevées à 73 navires et à plus de 1 700 morts; la Force aérienne a perdu plus de 900 membres d’équipage et 350 aéronefs.

À Montréal, plus de 200 participants du Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Donnacona, de la Légion royale canadienne, de la marine marchande canadienne et des cadets de la Marine royale canadienne ont été passé en revue par le Capitaine de Vaisseau Hugues Letourneau, avant de défiler devant les invités.

À Québec, c’est côte à côte que l’on pouvait voir les militaires du NCSM Montcalm, du Quartier général de la Réserve navale et de l’École navale des Forces canadiennes Québec, ainsi que les membres du Corps de cadets de la Marine royale canadienne Champlain. Ils ont ainsi rendu hommage aux marins de la Bataille de l’Atlantique au son de la Musique du NCSM Montcalm.

« La bataille de l’Atlantique rend hommage à la conviction, au courage, mais aussi au sens de dévouement et détermination des marins militaires, des marins marchands, des membres de l’Aviation royale canadienne et de l’Armée canadienne qui ont combattu dans l’Atlantique nord », a déclaré le vice-amiral Paul Maddison, commandant de la Marine royale canadienne.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.