F-35: la Défense nationale aurait caché des informations

1
Temps de lecture estimé : 2 minutes
F-35-lighting (Photo: The Canadian Sentinel)
F-35-lighting (Photo: The Canadian Sentinel)

Le directeur parlementaire du budget Kevin Page, a déclaré que la Défense nationale avait refusé de fournir des informations essentielles à son bureau alors qu’il tentait d’évaluer les coûts réels du programme d’achat de la flotte de chasseurs F-35.

Kevin Page a affirmé que son bureau avait seulement obtenu des renseignements partiels pour son rapport de mars 2011. Ce rapport avait estimé à 29 milliards $ le coût total de la facture d’achat des 65 chasseurs F-35.

Les députés conservateurs, pour leur part, avaient remis en question la méthode de calcul que M. Page a utilisée pour en arriver à ses conclusions.

En vertu d’une motion parlementaire, le ministère devait fournir la totalité des documents dont il disposait, selon M. Page. Devant le Comité des comptes publics de la Chambre des communes, M. Page a dit que le dernier rapport du vérificateur général avait mis à jour des lacunes dans les quelques documents d’information transmis par les responsables du ministère de la Défense nationale.

On se rappelle tous, bien sûr, que le rapport d’avril du vérificateur général du Canada, qui a soulevé des doutes quant aux estimations du gouvernement Harper, selon qui les chasseurs furtifs F-35, destinés à remplacer les CF-18 Hornet, coûteraient seulement 14,7 milliards $.

Le directeur parlementaire du budget, lui, a pour mandat de présenter au Parlement une analyse indépendante sur l’état des finances de la nation, le budget des dépenses du gouvernement, ainsi que les tendances de l’économie nationale; et, à la demande de tout comité parlementaire ou de tout parlementaire, de faire une estimation des coûts de toute proposition concernant des questions qui relèvent de la compétence du Parlement.

Kevin Page, son directeur, a été nommé à titre de premier directeur parlementaire du budget du Canada le 25 mars 2008. M. Page a 27 années d’expérience dans la fonction publique fédérale. Il a travaillé, entre autres, au ministère des Finances, au Conseil du Trésor et au Bureau du conseil privé.