Général Roméo Dallaire: c’est l’heure d’un nouveau livre blanc sur la défense

0
Le général Dallaire au Rwanda (Photo : Sénat Canada)
Le général Dallaire au Rwanda (Photo: Sénat Canada)

Le sénateur Roméo Dallaire, lieutenant-général à la retraite et ancien commandant de la Mission d’assistance des Nations Unies pour le Rwanda, déclare qu’avec les nouvelles contraintes budgétaires et les nouveaux défis que devront relever les Forces canadiennes, il est temps pour un nouveau « livre blanc » sur la défense. L’heure est venue de fixer des priorités et faire des choix difficiles au sujet de certaines capacités, affirme le sénateur.

Le dernier livre blanc sur la défense a été publié en 1994. Malgré des énoncés de politiques plus récents, notamment avec la Stratégie de défense Le Canada d’abord en 2008, les Forces canadiennes, dit le Général Dallaire, ont dû s’appuyer sur des documents qui dataient, avec des chiffres peu fiables et une direction politique vague.

« À quoi sert un document qui commence par « le Pacte de Varsovie a été dissous et l’Union soviétique n’existe plus »? renchérit Roméo Dallaire. Il devrait plutôt faire référence aux défis auxquels le Canada est confronté aujourd’hui. De nouvelles menaces telles que le cyberterrorisme, la piraterie maritime, et l’environnement mondial ont pris de l’importance au cours des deux dernières décennies. »

La Stratégie de défense le Canada d’abord de 2008 a permis une certaine reconstruction de la capacité des Forces canadiennes pendant la mission en Afghanistan, mais « l’armée a maintenant un besoin urgent de quelque chose de beaucoup plus important pour les passer à travers les compressions budgétaires et les décennies à venir: une nouvelle réforme » souligne le général.

Illustration de la Stratégie de défense le Canada d’abord (source : MDN)
Illustration de la Stratégie de défense le Canada d’abord (Photo: MDN)

« Nos militaires exigent une déclaration claire de ce qui est attendu des forces armées, la façon dont les Forces seront structurées, quelles ressources seront mises à leur disposition, et comment le gouvernement va garantir qu’elles seront maintenues à l’avenir. Avec la mission de combat en Afghanistan qui tire à sa fin, et les coupures importantes des conservateurs au budget de la Défense, nous devons profiter de cette occasion pour définir la direction pour l’avenir de la défense canadienne », de conclure le général Dallaire.

Un précédent appel avait été fait par le général à la retraite Andrew Leslie dans son Rapport 2011 sur la transformation. Dans ce document, le général Leslie avait noté la nécessité d’une restructuration en profondeur de la bureaucratie des Forces canadiennes. Dans cet esprit, un nouveau Livre blanc devrait comprendre un examen des priorités du Canada en matière de défense, des pratiques et des besoins en infrastructure militaire.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.