Jour 3 de l’attaque « force on force » à Gagetown

24
À Gagetown (Nouveau-Brunswick), des soldats "ennemis" surveillent le périmètre de leur camp (Photo: Nicolas Laffont/45eNord)
Temps de lecture estimé : 1 minute

Au troisième jour de l’attaque de grande ampleur de la force amie sur la force ennemie, la situation est critique pour ceux qui sont en rouges. Les soldats ont repoussé les ennemis dans leurs derniers retranchements. 80 % du terrain a d’ores et déjà été reconquis. Dans une (presque) ultime tentative, les ennemis se regroupent et lancent une attaque de la dernière chance.

Tirs au canon, tirs au mortier, l’artillerie se mobilise pour sauver les meubles. Plusieurs véhicules blindés légers rejoignent la position défendue par la quinzaine de soldats et se cachent dans les bois pour la plupart.

Plus loin, les ennemis défendent une autre position importante: un pont enjambant une rivière. Plusieurs VBL sont stationnés sur la route ou au bord.

Dans une ultime tentative pour empêcher les « gentils » soldats de passer, les ingénieurs décideront finalement de faire sauter le pont.