Le Ministère de la Défense pas inquiet de la menace russe

0
Les militaires des Forces canadiennes s'entraînent régulièrement dans l'Arctique afin d'affirmer la souveraineté du pays sur ce territoire (Photo: Nicolas Laffont)

La Russie n’est pas une menace pour l’Arctique canadien. C’est en tout cas ce que dit La Presse dans un article du 26 mai.

45eNord et le Huffington Post Québec vous avait déjà fait cette annonce il y a un mois (voir L’Arctique, tu l’aimes ou tu le quittes).

Le Pr. Stéphane Roussel, titulaire de la chaire de recherche du Canada en politique et défense étrangère canadiennes de l’UQAM, nous avait dit que la menace russe est « le croquemitaine » du Canada. Le Canada serait d’ailleurs le pays qui a la politique arctique la plus agressive.

La note interne du Ministère de la Défense, destinée au ministre Peter MacKay et son ministre associé, Julian Fantino, obtenue par La Presse en vertu de la Loi sur l’accès à l’information indique:

«Bien que plusieurs observateurs aient dit dans les médias que les gestes de la Russie peuvent être perçus comme étant provocateurs dans la région de l’Arctique, il n’y a pas lieu de s’inquiéter encore», soutient-on dans cette note datée du 29 juillet 2011. […] Il ne fait aucun doute que le potentiel économique de l’Arctique est l’une des raisons qui motivent les calculs de Moscou. Toutefois, l’environnement difficile et les longues distances rendent l’exploitation [des ressources]dans le Grand Nord extrêmement coûteuse ».

Les États de l’Arctique se battent d’ailleurs depuis plusieurs années pour obtenir des droits sur la dorsale Lomonossov, cette partie du fond marin arctique très disputée.

Le député du NPD Jack Harris se dit convaincu que le gouvernement exagère la menace russe. « Cela confirme ce que nous pensons depuis le début. Le discours que tient le gouvernement ne correspond pas à la réalité. Il tente seulement de justifier des dépenses militaires qui pourraient mener à la militarisation de l’Arctique. Il faut éviter cette voie à tout prix », a dit le député de St-John’s Est en Terre-Neuve et Labrador.

La Russie prévoit toutefois de créer une brigade arctique d’ici à 2015, tandis que le Canada augmente régulièrement le nombre de ses Rangers qui patrouillent dans l’Arctique.

Avec la mise en service prochaine des sous-marins de classe Victoria qui seront à même de patrouiller en été et la mise en chantier de navires de patrouilles, les terres glacées du Nord verront de plus en plus de monde fouler son sol, ses eaux, son espace aérien et ses fonds marins.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.