Le NCSM Regina relevera le NCSM Charlottetown en mer d’Arabie

0
La frégate canadienne NCSM Regina au large d’Hawaï lors de l’exercice Rim of the Pacific 2008 (Photo: Spécialiste en comm. de 1re classe Kirk Worley, US Navy)

Le NCSM Regina quittera le port d’Esquimalt en juillet afin de relever le NCSM Charlottetown au sein de la Force opérationnelle multinationale 150 (CTF 150), une de trois flottes multinationales coordonnées par la 5e Flotte de la marine américaine, dans le cadre de l’Opération Artémis, en soutien à l’Opération Enduring freedom.

Enduring freedom est l’opération américaine qui a été lancé suite aux attentats du 11 septembre 2001 et comporte plusieurs opérations subordonnées contre le terrorisme. La CTF 150, à laquelle se joindra à son tour le Regina, a été mise sur pied en octobre 2001, dans les premiers jours de l’Opération Enduring freedom.

La CTF 150 comprend habituellement entre quatre et six navires de guerre et navires auxiliaires et, à divers moments, inclus des navires en provenance de l’Australie, du Canada, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, des Pays-Bas, de la Nouvelle-Zélande, du Pakistan, du Portugal, de l’Espagne, de la Turquie, du Royaume-Uni et des États-Unis.

Le NCSM Regina lors d’un exercice d’interdiction et d’arraisonnement (Photo: Mary Ellen Green, Lookout, Défense nationale)

L’Opération Artémis, pour sa part, est la participation des Forces canadiennes aux opérations de sécurité maritime et de contre-terrorisme dans la région de la mer d’Arabie avec la force opérationnelle multinationale.

Ces opérations de sécurité maritime cherchent à empêcher les extrémistes de lancer des attaques en mer et de transporter du personnel et du matériel de guerre, en particulier des armes, par la mer. Les activités comprennent des opérations VBSS (« Visite, abordage, fouille et saisie »), l’assistance aux marins en détresse et l’implication des marines régionales et de la coalition.

Le prédécesseur immédiat du Regina, le NCSM Charlottetown, qui est déployé depuis janvier 2012, a participé, en compagnie d’autres navires de l’OTAN, à l’Opération Active Endeavour de lutte contre le terrorisme dans la mer Méditerranée. Le 3 mai, le navire a été déployé en mer d’Arabie au sein de la Force opérationnelle multinationale 150 (CTF 150) pour mener des opérations dans le golfe d’Aden, le golfe d’Oman, la mer d’Arabie et l’océan Indien. Il avait même, le 5 mai dernier, intercepté un transport de drogue et saisi 300 kg de haschich.

Le NCSM Regina, quant à lui, est une frégate canadienne de patrouille de la classe Halifax dont le port d’attache est Esquimalt,  et qui dispose d’un équipage d’environ 225 personnes, dont un détachement aérien d’hélicoptères CH-124 Sea King ainsi qu’un détachement de véhicule aérien sans pilote à son bord. Le commandant de la frégate est le Capitaine de frégate Jason Boyd.

« Être prêts à soutenir les priorités et à poursuivre les objectifs de sécurité du Canada constitue la mission de tous les marins, » a affirmé à l’occasion de cette annonce le vice-amiral Paul Maddison, commandant de la Marine royale canadienne. « Les hommes et les femmes qui forment l’équipage du NCSM Regina sont très enthousiastes à l’idée de participer à la réalisation des objectifs du gouvernement canadien. »

Quant au NCSM Charlottetown, après avoir si bien servi, il retournera chez lui à Halifax où, après un repos pour lui et son équipage, on procédera aux travaux d’entretien pour qu’il soit rapidement prêt pour un redéploiement.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.