L’espace à portée de main pour les Forces canadiennes

1

La Terre sous haute surveillance avec ses milliers de satellites artificiels.

L’espace, l’ultime frontière…

Tel pourrait être le titre de cet article, mais nous nous abstiendrons.

Saviez-vous que les Forces canadiennes ont une division Espace ? Le Programme spatial de la Défense canadienne, sous la direction du brigadier-général Rick Pitre, n’a cependant pas grand chose en lien avec l’exploration spatiale et les vaisseaux spatiaux.

Dans ce programme, il est plutôt question des appareils que nous utilisons au quotidien, comme les télécommunications, les télévisions, les systèmes de localisation GPS, qui dépendent en grande partie de signaux transmis dans l’espace. Étant donné que la population du Canada est répartie sur un vaste territoire, elle est donc énormément tributaire des technologies spatiales.

Pour les Forces canadiennes, ces technologies sont essentielles dans les communications, l’observation, la navigation, la recherche et au sauvetage, la cartographie et l’aide humanitaire en cas de désastres naturels.

Plusieurs projets sont en cours dont le projet de surveillance de l’espace, le projet de suivi de la surveillance de l’espace, le Projet de soutien spatial conjoint et le projet Polar Epsilon dont nous vous parlions fin avril dans l’article L’Arctique, tu l’aimes ou tu le quittes!

Le projet de surveillance de l’espace utilisera le premier satellite militaire canadien: Sapphire. Il fera partie intégrante du Space Surveillance Network américain et surveillera des objets dans l’espace (à une distance de 6 000 à 40 000 km de la Terre) et pourra fournir des données de surveillance.

Saviez-vous ainsi que seulement 7% des objets spatiaux en orbite autour de la Terre sont opérationnels ? Le reste n’étant que des débris.

Sapphire, permettra aux Forces canadiennes de « bien interpréter le milieu spatial et d’assurer la sécurité des vols spatiaux, d’interpréter les capacités de leurs ennemis et de protéger les intérêts canadiens en matière de souveraineté ». Son lancement depuis le centre spatial Satish Dhawan dans le sud de l’Inde qui était prévu pour juin a été repoussé au mois d’octobre prochain et pourrait être repoussé au début de 2013.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

DiscussionUn commentaire