50 ans de la garde côtière canadienne, ça se fête!

0

La garde côtière du Canada avait une place toute particulière au Rendez-vous naval de Québec de cette année.

En effet, 2012 marque le 50e anniversaire de la fondation de la garde côtière. Ainsi, elle a été représentée par un important déploiement de navires: le navire semi-hauturier de patrouille NGCC Louis M. Lauzier, le navire hydrographique et de sondage de chenal à double coque NGCC GC-03, la vedette de sauvetage multitâche NGCC Cap Aupaluk, le brise-glace NGCC Pierre Radisson, l’aéroglisseur NGCC Mamilossa et surprise… le fleuron de la recherche sur les changements climatiques NGCC Amundsen.

La présidente du Rendez-vous naval de Québec, Valérie Dion, a déclaré que le Rendez-vous naval de Québec « c’est l’occasion de découvrir le travail et le rôle des marins à travers le monde tout en visitant des navires impressionnants

45eNord s’est donc rendu à bord du NGCC Pierre Radisson pour une visite vraiment spéciale et très étonnante.

Le brise-glace NGCC Pierre Radisson de la garde côtière canadienne a un équipage de 35 marins. Pouvant embarquer des provisions pour 140 jours, il peut aussi fabriquer de l’eau douce à partir d’eau salée. Long de près de 100 mètres et naviguant à une vitesse de croisière de 12,5 nœuds, le Pierre Radisson est muni d’un pont d’envol et… d’un hélicoptère.

La cuisine, élément très important quand on part en mission pendant de longues semaines, voire de longs mois, est au top comme nous le confirme une des « cuistots » rencontrée sur place.

Au détour d’un couloir on aperçoit le « bureau des glaces ». Il faut savoir que pendant l’hiver, on peut apercevoir le Pierre Radisson dans le golfe et sur le fleuve Saint-Laurent, ainsi que sur la rivière Saguenay pour le déglaçage des eaux et l’escorte des navires. L’équipage embarque alors un expert en glaciologie afin de déterminer une route sûre pour les navires commerciaux: la route des glaces.

Chaque été, le navire se rend dans l’Arctique canadien afin d’y escorter les navires commerciaux et remettre en marche et entretenir les aides à la navigation qu’on y retrouve. Pendant son séjour dans l’arctique, le Pierre Radisson sert également d’unité primaire de recherche et de sauvetage et peut selon les besoins et les opportunités, offrir son support aux missions scientifiques.

Une fois le Rendez-vous naval de Québec terminé, le brise-glace partira d’ailleurs en mission dans l’Arctique pour plusieurs semaines.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.