Les routes maritimes arctiques, longtemps un rêve, deviennent maintenant réalité

0

L’odyssée du bateau citerne Vladimir Tikhonov en août dernier était sans doute un événement plus important pour l’Arctique que la descente polaire du submersible Mir quatre ans plus tôt. Elle a fait du navire de 162 000 tonnes le plus grand, et de loin, et le plus rapide à avoir traversé l’Arctique, à partir du port russe de Mourmansk, dans la mer de Barents, jusqu’au au détroit de Béring.

Transportant  120 000 tonnes de gaz, il a traversé le détroit en sept jours et demi. Il a atteint sa destination, la Thaïlande,  en une semaine de moins que le temps de voyage habituel de Mourmansk via le canal de Suez. La distance totale était d’environ 40% moins grande.

Lire l’article de The Economist >> (en anglais)

 

 

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.