Mise en œuvre de la Stratégie d’approvisionnement navale : encore retardée!

0

 

Le NGCC Pierre Radisson, brise-glace de la garde côtière canadienne (Photo: Nicolas Laffont)

La nervosité monte, alors que la mise en œuvre de la Stratégie nationale  d’approvisionnement est encore retardée.

Comme vous le disait 45e Nord le 13 juin dernier dans un article de Raymonde Thériault, les contrats pour la mise en œuvre de la Stratégie ne sont pas encore signés alors que certains navires ont déjà pris du retard et que des rumeurs courent que la Stratégie pourrait être remise en cause parce que trop coûteuse , même si  la ministre des Travaux Publics, Rona  Ambrose, prétend que la Stratégie ne sera pas affectée par les coupes budgétaires de 2 milliards de dollars du portefeuille de la Défense nationale.

L’étape qui, logiquement et normalement, devait être franchie la semaine dernière, était l’approbation par le Conseil du trésor de la phase initiale, la conception. Cette approbation aurait permis d’affecter dans les quatre prochaines années au moins 300 millions de dollars au travail de conception des navires de combat.

Mais la réunion du Conseil du Trésor a été annulée car les députés étaient en Chambre  pour la longue période sur les amendements au projet de loi « mammouth », le C-38. La prochaine fenêtre pour une présentation au Conseil du Trésor est ce jeudi,  avant les vacances. Sinon, il faudra attendre la reprise des travaux après la pause estivale.

Seaspan, Vancouver (Photo: Seaspan)
Seaspan, Vancouver (Photo: Seaspan)

Le critique néo-démocrate en matière de Défense, Jack Harris, a souligné que, bien que les chantiers navals aient été choisis, les contrats ne sont pas encore signés et  la construction  des navires de patrouille côtière pour l’Arctique est en retard de trois ans par rapport à l’échéancier initial (note : le ministère de la Défense pour sa part parle plutôt de deux ans).

Les responsables des chantiers de la côte ouest,  Seaspan, l’entreprise de la côte ouest choisie pour la construction des navires, ont déclaré au  Vancouver Sun  qu’ils n’ entrevoient pas de problèmes pour leur part dans la mise en oeuvre de la Stratégie d’approvisionnement : « Je ne peux pas parler au nom de la côte Est, mais d’où je suis, je ne vois pas, je n’ai pas vu, un problème, » a dit lundi le 11 juin le chef de la direction de la compagnie  Jonathan Whitworth.

 

À lire aussi :

Il était un petit navire!

L’achat de nouveaux navires coûtera-il plus cher que prévu ?

 

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.