Agression à la Base Shilo au Manitoba (MàJ 30-07: accusation de tentative de meurtre)

0

 

Base des Forces canadiennes Shilo au Maniitoba (Photo: MDN)
Base des Forces canadiennes Shilo au Maniitoba (Photo: MDN)

Une altercation entre deux membres des Forces canadiennes s’est produite le matin du 29 juillet à la base des Forces canadiennes Shilo.

Un des militaires impliqué, dit un communiqué de la Défense nationale,  a été traité pour une blessure par balle à la suite de cette altercation, mais sa vie n’est pas en danger. L’autre a été arrêté et il est présentement détenu par la police. L’arme a été saisie et les policiers ont confirmé qu’il ne s’agissait pas d’une arme délivrée par les Forces canadiennes.

Le Service national des enquêtes des Forces canadiennes (SNEFC) enquête actuellement sur cet incident. Aucune accusation n’a encore été portée.

Le SNEFC est une unité indépendante de la Police militaire qui a pour mandat d’enquêter sur des affaires de nature grave et délicate liées aux installations de la Défense nationale ainsi qu’au personnel du ministère de la Défense et aux membres des Forces canadiennes.

Située dans le sud-ouest du Manitoba, à 35 kilomètres à l’est de Brandon, la Base des Forces canadiennes Shilo  a pour mission de fournir des services de soutien et un appui limité aux opérations, aux unités appuyées et aux formations, unités ou organismes en visite.

La BFC/USS Shilo abrite le 1er Régiment, Royal Canadian Horse Artillery (1 RCHA) et le 2e Bataillon, Princess Patricia’s Canadian Light Infantry (2 PPCLI). Ces deux unités font partie du 1er Groupe-brigade mécanisé du Canada.

MaJ 30 juillet

Accusation de tentative de meurtre déposée

Nous reproduisons ici le communiqué de la Défense nationale

Le Service national des enquêtes des Forces canadiennes (SNEFC), l’organisme d’enquête de la Police militaire des Forces canadiennes, a déposé des accusations de tentative de meurtre et d’autres accusations contre un membre des Forces canadiennes  le 30 juillet 2012, à la suite d’un incident qui s’est produit à la Base des Forces canadiennes Shilo le 29 juillet 2012.

Le caporal-chef Clarence Stillman, affecté à la BFC Shilo, fait l’objet de deux accusations de tentative de meurtre en contravention à l’article 239 du Code criminel du Canada (C.cr.), de quatre accusations d’usage négligent d’une arme à feu en contravention à l’article 86 du C.cr., de quatre accusations de braquage d’une arme à feu en contravention à l’article 87 du C.cr. et d’une accusation de port d’arme à feu dans un dessein dangereux en contravention à l’article 88 du C.cr.

Un autre membre des FC a été traité pour une blessure par balle à la suite de l’altercation. Sa vie n’est pas en danger.

 

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.