Forces canadiennes: le français en danger ?

0
Do you speak français ? (Photo: Stock Images)

Selon un article de l’agence de presse QMI, il n’y a plus aucun francophone à la tête des Forces canadiennes.

Ainsi, au Quartier général de la Défense nationale à Ottawa, sur les 12 plus hauts gradés des Forces canadiennes, un seul est francophone! Il s’agit du lieutenant-général André Deschamps, commandant en chef de l’Aviation royale canadienne.

Tous les autres postes sont ainsi occupés par des anglophones. Même si la plupart sont bilingues ou ont une petite maîtrise du francais, on ne peut pas parler de bonne représentativité.

Le quartier général affirme toutefois que 26 des 103 généraux sont francophones, soit le quart. Au niveau des colonels, la proportion passe à 28%.

De plus, plus on descend dans l’échelle hiérarchique et plus les francophones sont nombreux. Avec les promotions de cet été, le futur départ du chef d’état-major de la Défense et la réalité du terrain, la proportion n’est pas si mal.

Cependant, en mars dernier, le commissariat aux Langues officielles a reconnu que plusieurs éléments d’une plainte relative à la Loi sur les langues officielles n’étaient pas respectés sur les navires de la Défense nationale.

Bien que de nombreux navires ont des francophones à bord, comme sur le NCSM Algonquin, le NCSM Ville de Québec (seul navire officiellement francophone), aurait 40% d’anglophones à son bord et les trois autres navires considérés comme bilingues ne le seraient pas.

Rajoutons aussi que le 435e escadron de transport et de sauvetage, au Manitoba, deviendra une unité francophone dès l’été 2014.

À lire aussi:

Le Commissariat aux langues officielles répond à une plainte visant les Forces canadiennes >>

On parlera en français au 435e escadron de Winnipeg >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.