Le brigadier général Bernier, nouveau médecin-chef des Forces canadiennes

0
Des conseillers en formation des FC sensibilisent les Afghans à la médecine préventive (Photo : Gary Hengstler, Commandement de la Force expéditionnaire du Canada)
Des conseillers en formation des FC sensibilisent les Afghans à la médecine préventive (Photo : Gary Hengstler, Commandement de la Force expéditionnaire du Canada)

Lors d’une cérémonie de passation de commandement le 10 juillet 2012 à Ottawa, présidée par le contre-amiral Andrew Smith, chef du personnel militaire , le brigadier général Jean Robert Bernier prend la relève du commodore Hans Jung à titre de médecin-chef, de commandant du Groupe des Services de santé des Forces canadiennes, de directeur des Services de santé et de médecin honoraire de la Reine.

Il avait été nommé médecin-chef adjoint en 2009 et président du comité de recherche de l’OTAN en Santé, médecine et protection en 2011.

Le brigadier général Bernier est parachutiste militaire, diplômé de l’École d’état-major des Forces canadiennes, du Collège de commandement et d’état-major de l’Armée canadienne et du cours supérieur des études militaires. Il est Officier de l’Ordre du Mérite militaire et Chevalier de l’Ordre Souverain de Malte.

Bio du brigadier général Bernier

Diplômé du Collège militaire royal en 1982 avec un baccalauréat spécialisé en histoire, nommé officier au sein du Princess Patricia’s Canadian Light Infantry, il a servi avec le 3e bataillon à Victoria.

Après ses études en médecine à l’Université McMaster et à Toronto, il fut médecin régimentaire du 3e Bataillon, The Royal Canadian Regiment, à Baden-Soellingen (Allemagne) ainsi que médecin de l’hôpital de la base. Il fut ensuite affecté à la 1re Ambulance de campagne à Calgary comme médecin-chef de la base et commandant de l’hôpital MacPherson.

Il a suivi des formations à L’Institut américain de recherche médicale en défense chimique, en maladies infectieuses et en radiobiologie, et complété les programmes de maîtrise en santé publique et d’études supérieures en santé environnementale à la Uniformed Services University of the Health Sciences à Bethesda.

Comme chef de la médecine opérationnelle au quartier général du Groupe médical des Forces canadiennes, il fut responsable de la médecine opérationnelle militaire, la défense CBRN(chimique, biologique, radiologique, nucléaire) médicale, la Recherche et Développement médicale, du renseignement médical et de la réglementation des médicaments.

Il présida aussi le comité de coordination des contre-mesures médicales Canada, Grande-Bretagne, États-Unis, et le groupe de travail des analystes du renseignement médical Australie, Canada, Grande-Bretagne, États-Unis. Il fut également vice-président du comité consultatif de l’OTAN sur la défense biomédicale.

En tant que directeur protection de la santé des Forces,  il présida le comité multinational responsable de la coordination stratégique des ressources sanitaires de l’OTAN dans le sud de l’Afghanistan et fut  responsable du soutien sanitaire aux opérations militaires canadiennes, y compris l’hôpital de combat de l’OTAN à Kandahar.

Vous pourrez trouver une bio plus complète du nouveau médecin chef sur le site du ministère.

 

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.