Premier ravitaillement pour RIMPAC par le 435e escadron de Winnipeg

0

Notre journaliste Nicolas Laffont se trouve actuellement à Hawaii, dans le cadre de l’exercice aéronaval RIMPAC.

Dès le premier jour de RIMPAC, le 435e escadron de transport et de sauvetage basé à Winnipeg, au Manitoba, a été sollicité pour effectuer sa première mission de ravitaillement en vol.

Au petit matin à la base américaine de Pearl Harbor, les équipes au sol sont sur le pied de guerre et préparent le CC-130 Hercules. Après un court briefing à bord de l’appareil, l’équipe composée de six militaires s’envolent dans les cieux d’Hawaii.

En liaison constante avec le Centre multinational d’opérations aérospatiales, l’équipe reste constamment sur ses gardes et attend des ordres pour d’éventuels ravitaillements.

Quelques minutes après avoir décollé, un ordre de mission tombe et l’avion se dirige vers une zone située au sud de l’île d’Oahu.

Deux CF-18 canadiens se présentent rapidement pour faire le plein en carburant.

À l’arrière du Hercules, deux membres d’équipage sont chargés de surveiller les procédures et le bon déroulement du ravitaillement.

Rivés aux hublots de l’avion, ils regardent attentivement si les CF-18 s’accrochent bien avec la perche de ravitaillement et restent correctement alignés pendant les manœuvres.

En moins de cinq minutes, le plein effectué, les CF-18 se décrochent et repartent pour leur mission originelle.

Un peu plus tard, un F-18 Super Hornet arrive à son tour, se place à côté du CC-130 et commence son ravitaillement. Il devra finalement arrêter rapidement lorsqu’il recevra deux minutes plus tard un contrordre.

«C’était bon pour nous de voir les deux appareils, puisque notre mission numéro un [pendant RIMPAC]ça va être les CF-18 canadiens et ensuite les F-18 de la marine américaine», explique le lieutenant-colonel Lamarche du 435e escadron.

Utilisé principalement pour le transport de troupes et de matériel, le CC-130 Hercules peut transporter plus de 17 000 kilos de carburant à des fins de ravitaillement en vol tactique. Lors de missions de ravitaillement en vol tactique, l’avion Hercules peut transférer de 450 à 900 kilos de carburant par minute et ainsi ravitailler un chasseur CF-18 Hornet en moins de cinq minutes.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.