Premier RIMPAC pour la Russie

0
Le navire-amiral russe Panteleyev dans les eaux de la base américaine de Pearl Harbor (Photo: Mass Communication Specialist 2nd Class Daniel Barker/Released, US Navy)

Notre journaliste Nicolas Laffont se trouve actuellement à Hawaii, dans le cadre de l’exercice aéronaval RIMPAC.

Peu avant le scandale du Watergate et pendant la « détente » en pleine Guerre froide, plusieurs pays s’associent afin d’effectuer des entrainements communs dans la région du Pacifique. Nous sommes en 1971 et RIMPAC venait d’être créer.

20 ans plus tard, l’empire de l’URSS s’effondrait et la Fédération de Russie prenait vie. Mais ce n’est qu’en 2012 que les russes participent pour la première fois à l’exercice aéronaval RIMPAC.

Cette année, trois navires russes ont parcouru plusieurs milliers de kilomètres depuis Vladivostok pour rejoindre Hawaii. Il s’agit du destroyer Panteleyev, du pétrolier-ravitailleur Fotiy Krilov et du remorqueur de sauvetage Boris Butoma.

« Au cours de leur long voyage de Vladivostok à Pearl Harbor, les équipages des navires de guerre ont tenu plusieurs exercices de tirs, détruisant avec succès toutes les cibles, » a dit le capitaine de vaisseau Roman Martov.

Le programme des exercices de tirs prévoit entre autre l’utilisation des torpilles et des missiles. Les marins russes devront mettre en place un blocus naval, assurer la liberté de navigation, lutter contre la piraterie, les armes et le trafic de drogue.

Chien, chat et hamster

Il est intéressant de noter que si la Russie participe avec les américains à RIMPAC, elle a aussi participé en avril aux exercices de la Coopération de la marine – 2012 avec… la Chine.

Pratiquement toutes les forces disponibles de la flotte russe du Pacifique étaient venues participer à cette « guerre virtuelle ». La Chine avait envoyé quatre destroyers, quatre frégates et deux sous-marins.

La Coopération de la marine-2012 a été les plus grands exercices communs des deux pays depuis la Mission de paix-2005, les premières manœuvres sino-russes à grande échelle.

Louvoyant sur les deux super-puissances du 21e siècle, la Russie tente habilement d’avoir de bonnes relations avec elles. Si la Russie est un hamster, la Chine et les États-Unis, un chien et un chat, un hamster pourrait-il faire ami-ami avec un chien et un chat?

À lire aussi:

RIMPAC 2012: les commandants prennent la parole >>

En route pour RIMPAC à bord du NCSM Algonquin >>

RIMPAC: des soldats canadiens dans le Pacifique >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.