Dernier tour de piste pour le chef d’état-major de la Défense Natynczyk?

0
Le Général Walt Natynczyk, Chef d’État-major de la Défense, et le Major Doug Clements, pilote du Snowbird No 5, lèvent les pouces à l’intérieur du CT114 Tutor avant de participer à une répétition d’€™un spectacle des Snowbirds, à la 19e Escadre Comox, le 24 avril 2009. (Caporal chef Robert Bottrill/Caméra de combat des Forces canadiennes)

Les rumeurs de départ du général Walter « Walt » Natynczyk se font plus pressantes ces derniers jours. En cause? Les discours du premier ministre Stephen Harper et du ministre de la Défense Peter MacKay, lors de leur tournée dans le Grand Nord.

Ainsi, vendredi 24, lors de leur visite à l’Opération Nanook, les deux hommes politiques ont prononcé un discours aux troupes à bord du NCSM St John’s et ont chacun, tour à tour, semblé vouloir faire leurs adieux au populaire chef d’état-major.

Prenant la parole en premier, le premier ministre Harper a déclaré: « Permettez-moi de saisir cette occasion devant un si grand nombre de vos personnes ici pour vous remercier et vous féliciter pour ces plus de quatre ans de bons services en tant que chef d’état-major du Canada ».

Pour sa part, le ministre de la Défense a vanté les qualités du général. « Il a une bonne compréhension de notre vision pour le Nord, une forte détermination à prendre en main les défis que représente la défense de l’Arctique et une motivation sans faille de travailler aux côtés d’autres gens et de mener à son terme la stratégie du gouvernement, a dit M. MacKay. Quelle que soit la façon dont on l’évalue, quelle que soit la façon dont on le mesure, il est un des meilleurs chefs de file dans notre pays aujourd’hui. »

Dans ses propres observations, Walter Natynczyk a dit être touché par ces louanges et a rendu hommage aux troupes qui venaient de prendre part à l’exercice militaire.

«Tout le monde qui met un uniforme veut servir, apporter une contribution au Canada, que ce soit d’un océan à l’autre, le long des côtes de l’océan Arctique ou ailleurs dans le monde. […] Car, en effet, le soleil ne se couche jamais sur les Forces canadiennes. »

La liste des – possibles – successeurs

Nous évoquions déjà au mois de mai cinq candidats potentiels pour remplacer le général à son poste de chef d’état-major de la Défense. Citons ainsi: le vice-chef d’état-major de la Défense, le vice-amiral Bruce Donaldson ; le commandant en chef de la Marine royale canadienne, le vice-amiral Paul Maddison ; le commandant en chef de l’Aviation royale canadienne, le lieutenant-général André Deschamps ; le commandant-adjoint du NORAD, le lieutenant-général Tom Lawson et le lieutenant-général Charles Bouchard qui avait été nommé en 2011 à la tête des opération de l’OTAN en Libye.

Toutefois, de nouveaux noms se sont rajoutés à liste et un qui revient très souvent est… l’ex-lieutenant-général Andrew Leslie, qui a dirigé les Forces canadiennes jusqu’en 2010. Il est notamment l’auteur d’un important rapport qui recommande un remaniement majeur de la structure de commandement militaire. La proposition de M. Leslie était d’alléger la structure de commandement et de réaliser des économies d’un milliard de dollars. Le gouvernement conservateur actuel, friand de la stabilité économique et des coupures budgétaires, s’était réjoui de la publication de ce rapport.

Avec le budget 2012 coupant, entre autre, des milliers de postes à la Défense, l’état-major de la Défense a accéléré les réformes et mis en place une nouvelle structure en charge de toutes les opérations militaires au Canada, en Amérique et dans le reste du monde.

Si la candidature de M. Leslie était retenue, il serait logique de croire que ces changements n’étaient pas suffisants au goût du premier ministre, qui est très impliqué dans la nomination d’un successeur au général Natynczyk.

Peter Worthington, l’un des co-fondateurs du Toronto Sun, écrivait récemment: « Leslie un bon choix – et un choix logique – pour le poste de chef de la défense ». Cela sera-t-il le cas ou aurons-nous une surprise avec l’arrivée d’un dernier candidat que personne n’a mentionné nul part? À suivre…

À lire aussi:

Qui pour remplacer « Walt » ? >>

Nouvelles nominations et promotions dans les FC: la nouvelle structure de commandement prend forme >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.