Victoire de la bataille de Détroit en 1812: hommage à l’Armée canadienne

0
La bataille de Détroit (Photo: archives du gouvernement ontarien)
La bataille de Détroit (Photo: archives du gouvernement ontarien)

Le ministre de la Défense, Peter MacKay, a annoncé le 15 août que les régiments de l’Armée canadienne qui perpétuent l’histoire des unités qui ont défendu le Canada durant la guerre de 1812 recevront une inscription au drapeau pour la victoire de la bataille de Détroit. Le ministre a fait cette annonce dans le cadre des efforts du gouvernement Harper pour commémorer le 200e anniversaire de la guerre de 1812.

La guerre de 1812

Pour le gouvernement de M. Harper, la guerre de 1812, dont on avait jusqu’ici peu parlé, est un élément clé de la construction de l’identité du pays et de l’établissement des frontières de l’Amérique du Nord. En outre, le Canada n’existerait pas si l’invasion américaine de 1812-1815 avait réussi, soulignent les porte-paroles du gouvernement canadien en cette année du bicentenaire de la guerre de 1812.

La vision qu’a le gouvernement conservateur de cette guerre et l’importance qu’il y accorde ne font pas l’unanimité chez les historiens. Pour le gouvernement, toutefois, elle a joué « un rôle essentiel dans la création de l’histoire militaire du Canada et a façonné le Canada tel que nous le connaissons aujourd’hui, c’est-à-dire un pays libre et indépendant, doté d’une monarchie constitutionnelle et de son propre système parlementaire.»

La bataille de Détroit

Le 12 juillet 1812, le général américain William Hull, commandant à Détroit, traverse la rivière Détroit et envahit le territoire canadien. Le commandant britannique au Haut-Canada, le major général Sir Isaac Brock, est installé au fort George, à Niagara. Il apprend que Hull tente une invasion et prend immédiatement des mesures.  Brock dispose ses canons là où se trouve aujourd’hui Windsor pour commencer à bombarder Détroit et traverse la rivière Détroit pour assiéger la ville.

Brock parvient à ce que le général américain lui cède Détroit, 2 500 de ses hommes et l’ensemble du Michigan au prix de seulement deux blessés parmi les forces alliées.Les Britanniques garderont possession de Détroit jusqu’en septembre 1813.

Sept régiments recevront l’inscription « DETROIT » au drapeau

Les sept régiments de l’Armée canadienne qui perpétuent l’héritage des unités impliquées dans cette bataille qui recevront l’inscription au drapeau « DETROIT » sont :

  • Le 56th Field Artillery Regiment (RCA), Brantford, Ontario,
  •  le Essex and Kent Scottish, Windsor, Ontario,
  • le Lincoln and Welland Regiment, St. Catharines, Ontario,
  •  le Queen’s York Rangers (1st American Regiment) (RCAC), Toronto, Ontario,
  •  le Royal Canadian Regiment, Petawawa, Ontario,
  •  le Royal Hamilton Light Infantry (Wentworth Regiment), Hamilton, Ontario
  •  et le Royal Newfoundland Regiment, posté à St. John’s, à Terre-Neuve.

« L’inscription au drapeau « DETROIT » reconnaît officiellement les services rendus par les unités canadiennes qui ont servi durant la bataille de Détroit et permet aux régiments de l’Armée canadienne contemporaine qui perpétuent l’héritage de ces unités de recevoir cette grande distinction »  a déclaré le ministre MacKay.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.