Le Canada en Syrie? « Pas pour le moment » dit Ottawa

0
Civils et rebelles syriens attendent que la communauté internationale fasse un pas en leur direction

Le ministère des Affaires étrangères à fait savoir qu’il n’était pas encore le moment d’intervenir militairement en Syrie. «Le Canada ne planifie aucune intervention militaire», a indiqué Joseph Lavoie, porte-parole du ministre des Affaires étrangères, John Baird.

Alors que les États-Unis et la Turquie se réunissent pour discuter de la création d’une zone de non-survol (ou zone d’exclusion) au-dessus de la Syrie, le ministre de la Défense, Peter MacKay, a précisé que le Canada n’était pas impliqué dans ces discussions. «Aucune assistance militaire en Syrie n’est prévue. Nous devons utiliser toutes les mesures diplomatiques qui s’offrent à nous. Le Canada continuera de travailler avec ses alliés pour trouver une solution diplomatique à la crise syrienne.»

La création d’une zone de non-survol permettrait notamment d’envoyer des avions de combat pour descendre les jets et hélicoptères utilisés par le président Bachar Al-Assad contre les rebelles ou des civils. C’est grâce à la création d’une telle zone que les rebelles libyens avaient réussi à renverser Mouammar Kadhafi en 2011.

Toutefois, la Russie et la Chine, deux membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU – et disposant donc d’un droit de veto – s’opposent fortement à une telle mesure en Syrie.

Des sources militaires avaient indiquaient à La Presse Canadienne au mois de juin que l’armée se préparait à intervenir en Syrie dans le cadre d’une opération internationale. Ces préparatifs n’étaient en revanche pas demandés par Ottawa. Il s’agissait d’un schéma « normal » de planification.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.