Défilé aérien pour le 72e anniversaire de la Bataille d’Angleterre

0
« A Summer for Heroes' par Nicolas Trudgian » (tiré du site de l’ARC)
« A Summer for Heroes’ par Nicolas Trudgian » (tiré du site de l’ARC)

De 10h15 à midi le 16 septembre s’est déroulé au Musée de l’aviation à Ottawa un défilé aérien d’appareils de la Seconde Guerre mondiale et de l’Aviation royale canadienne et un défilé d’anciens combattants pour commémorer le 72e anniversaire de la bataille d’Angleterre

Les anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale ont défilé aux côtés du personnel de l’Aviation et de Cadets de l’Air au son de La Musique centrale des Forces canadiennes et du Corps de cornemuses du Commandement aérien.

À l’été 1940, la majorité du continent européen est entre les mains des nazis et Hitler se prépare à lancer une invasion à grande échelle de la Grande-Bretagne, mais il doit d’abord dominer l’espace aérien au dessus de la Manche. Pour ce faire, il faut que la Luftwaffe (la Force aérienne allemande) détruise la Royal Air Force.

Plus de 100 Canadiens participent à la bataille d’Angleterre, 23 d’entre eux meurent au combat. Le1er Escadron (canadien) de l’Aviation royale canadienne, mis en service le 17 août 1940 et composé de pilotes d’une unité de la Force régulière et d’une unité auxiliaire, prend part à la bataille. On l’appelle « canadien » pour le distinguer du 1er Escadron de la RAF, et, février 1941, il deviendra le 401e Escadron.

Les aviateurs canadiens combattent aussi au sein du 242e Escadron « canadien » de la RAF, qui est composé en grande partie, mais pas exclusivement, de Canadiens. De nombreux autres Canadiens sont également membres d’autres escadrons de la RAF – ainsi que du Bomber Command et du Coastal Command et soutiennent les opérations visant à empêcher l’invasion allemande.

« C’était une mission cruciale contre un puissant ennemi, mais les intrépides jeunes Canadiens ont relevé le défi avec brio » a déclaré le lieutenant-général André Deschamps, commandant de l’Aviation royale canadienne.

Pour sa part, le ministre de la Défense Peter MacKay a déclaré à cette occasion: « La bataille d’Angleterre a été l’une des batailles les plus importantes de l’histoire du monde moderne. » , « Quand je pense aux prouesses de nos anciens combattants, cela me donne un sentiment de grande humilité, et je suis certain que les hommes et les femmes servant dans les Forces canadiennes — ainsi que le public canadien — partagent mon sentiment. Ils ont servi leur pays alors que le monde était menacé d’effondrement, et ont ouvert la voie à ce que l’Aviation royale canadienne et les Forces canadiennes sont devenues aujourd’hui. »

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.