Des inspecteurs canadiens effectuent des vols de surveillance en Russie

0
Un Hercules à la 8e escadre de Trenton (Photo: Cpl Darcy Lefebvre, © 2012 DND-MDN Canada)

Des inspecteurs militaires canadiens vont survoler la Russie dans le cadre du Traité Ciel ouvert du 24 au 29 septembre, a annoncé lundi le ministère russe de la Défense.

Dans un communiqué, le ministère précise que « des spécialistes canadiens effectueront un vol d’inspection en Russie du 24 au 29 septembre dans le cadre du Traité Ciel ouvert. Leur avion C-130 décollera de l’aérodrome de Koubinka, à 65km à l’est de Moscou pour parcourir une distance de 5 500 kilomètres maximum ».

Le C-130 Hercules, est doté d’un matériel photographique certifié par des spécialistes internationaux, et notamment des experts russes, qui se trouveront aussi à bord de l’appareil. Ils veilleront au respect par les inspecteurs canadiens des obligations prévues par le Traité Ciel ouvert et qui comprend notamment comme restrictions de n’avoir comme résolution des images 30 centimètres pour les capteurs photographiques et vidéo, 50 centimètres pour les capteurs infrarouge et 3 mètres pour les capteurs à imagerie radar.

Un groupe d’inspecteurs canadiens avait déjà effectué un vol d’observation en août 2011, tandis qu’un groupe d’observateurs russes est venu survoler le Canada en juin dernier à bord d’un Tupolev TU-154M.

La section II du traité précise ainsi que:

« Le Canada a le droit de conduire deux vols d’observation au-dessus du territoire du groupe d’États Parties de la République du Bélarus et de la Fédération de Russie, un vol d’observation au-dessus du territoire de la République fédérative tchèque et slovaque, un vol d’observation au-dessus du territoire de la République de Pologne et un vol d’observation, partagé avec les États-Unis d’Amérique, au-dessus du territoire de l’Ukraine. »

Signé le 24 mars 1992 à Helsinki, le Traité Ciel ouvert, dont le Canada est co-dépositaire avec la Hongrie, est appliqué depuis le 1er janvier 2002. Le document vise à accroître la transparence et la confiance entre les États signataires dans le domaine des activités militaires et du contrôle des armements. Il instaure un régime de libre survol des territoires des différents États parties au Traité.

À l’heure actuelle, le document a été signé par 34 états. La Russie l’ayant ratifié en mai 2001.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.