EXCLUSIF | Les Forces canadiennes: un bon investissement pour 82 % des Canadiens

0
Herbie, icône populaire durant la Seconde Guerre mondial, dessiné par Robert Mullan (Photo: dessin de Robert Mullan)

Dans notre dernier article d’une série de cinq sur un sondage dont nous avons obtenu copie, 45eNord.ca s’intéresse à l’opinion des Canadiens et des Canadiennes à l’égard des Forces canadiennes.

Faible connaissance des Forces canadiennes

D’entrée de jeu, une statistique inquiétante pour le ministère de la Défense est que seulement 38 % des Canadiens indiquent avoir récemment vu, lu ou entendu quelque chose au sujet des Forces canadiennes.

C’est un important recul par rapport à l’année précédente (57 %) et encore plus par rapport à 2010, date à laquelle ils étaient 72 %. Le résultat enregistré en 2012 confirme aussi une tendance à la baisse observée depuis quelques années. En effet, depuis 2008, la proportion de Canadiens en mesure de se rappeler avoir vu ou entendu quelque chose au sujet des FC a diminué presque de moitié.

Ceux qui sont parvenus à se souvenir d’avoir vu, lu ou entendu quelque chose récemment au sujet des Forces canadiennes font état d’un éventail de sujets ou d’enjeux traités.

En tête de la liste, figure la participation des Forces canadiennes à des missions à l’étranger (34 %), un accent sur le coût (29 %), puis des publicités sur le recrutement (20 %).

Le rapport note également que comparativement aux éditions précédentes de l’enquête, les Canadiens sont moins susceptibles d’affirmer avoir vu, lu ou entendu quelque chose, récemment, au sujet de la mission en Afghanistan. S’ils étaient 36 % a mentionner la présence canadienne en Afghanistan en 2008, ils ne sont plus que 19 % en 2012.

La télévision était en 2009 la source d’information la plus courante au sujet des Forces canadiennes (52 % pour les journaux télévisés et 18 % d’autres sources télévisées), et elle le reste en 2012 avec 41 % des répondants ayant mentionnés les journaux télévisés et 25 % d’autres émissions.

Suivent notamment les quotidiens à 26 %, Internet à 24 % et la radio à 14 %.

En forte majorité (92 %), les Canadiens indiquent qu’ils sont tout au plus modérément renseignés au sujet des Forces canadiennes.

Plus particulièrement, c’est dans une proportion avoisinant la moitié (46 %) que les répondants soutiennent être assez bien informés au sujet des Forces canadiennes. D’autre part, 36 % des personnes interrogées ne se disent pas très bien informées à ce sujet et 10 %, pas du tout bien informées.

Ces résultats rejoignent ceux observés, en 2009, dans le contexte d’une question semblable. Dans le cadre de cette édition de l’enquête, 93 % des répondants avaient dit avoir tout au plus d’assez bonnes connaissances au sujet des Forces canadiennes.

Perceptions

Dans son enquête téléphonique, la société Phoenix Strategic Perspectives a relevé que neuf Canadiens sur dix se font une impression positive des membres des Forces canadiennes. Ils sont aussi 89 % a estimer que l’armée canadienne est indispensable, 82 % à dire qu’elle est source de fierté, mais « seulement » 54 % à la trouver moderne. Depuis 2009, la proportion de Canadiens qui estiment que l’armée canadienne est indispensable, moderne et source de fierté est demeurée relativement stable.

Par une écrasante majorité (97 %), les Canadiens sont d’accord pour que les Forces canadiennes jouent un rôle de premier plan lorsqu’il s’agit de réagir à des catastrophes naturelles au Canada, comme en réponse à une tempête ou des inondations importantes.

Financement suffisant ?

Si en 2005, 76 % des Canadiens affirmaient que les Forces canadiennes recevaient un financement insuffisant, ils sont désormais seulement 36 % à le penser en 2012. Ils fondent principalement leur opinion sur la perception d’un équipement désuet ou en mauvais état

Dans le droit fil de leurs opinions antérieures à ce sujet, qui se sont révélées assez constantes au fil du temps, 82 % des Canadiens estiment que ce n’est pas du gaspillage que d’investir dans les Forces canadiennes.

Enfin, les Canadiens se disant au courant de projets d’achat de nouveau matériel de défense se révèlent plus susceptible d’avoir entendu parler de projets d’achat de nouveaux aéronefs ou avions (en général), projets que signalent 41 % des personnes interrogées. De même, 34 % des répondants font état de projets d’acquisition d’avions de combat F-35 et de nouveaux navires. Dans une proportion beaucoup plus faible (15 %), les répondants signalent l’acquisition d’hélicoptères.

Méthodologie

L’enquête téléphonique s’est déroulée du 16 février au 2 mars 2012. 1 520 résidents canadiens de 18 ans ou plus, sélectionnés par composition aléatoire (CA) ciblant des numéros de téléphone du service conventionnel et des numéros de téléphone cellulaire ont répondus aux questions.

Compte tenu de la taille d’échantillon, les résultats globaux peuvent être considérés comme exacts dans une marge de +/- 2,5 %, 19 fois sur 20. Les marges d’erreur liées aux sous-groupes de cette population sont toutefois plus élevées.

À lire aussi:

Près de 50 % des Canadiens inconscients des problèmes de nos soldats à leur retour au pays >>

Les Canadiens souhaitent que l’armée se concentre sur son rôle au pays >>

Forces canadiennes et médias sociaux: « Je t’aime, moi non plus »? >>

La guerre de 1812 méconnue des Canadiens, malgré les investissements du gouvernement Harper >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.