La Défense a mené un sondage sur la perception des Cadets

0
Des cadets lors d’une cérémonie de fin d’année (Photo: 14 Wing Imaging, MDN Canada 2012)

Un sondage mené par la firme Ipsos-Reid révèle que « l’incompatibilité avec les travaux scolaires est l’inconvénient mentionné le plus souvent» par les jeunes répondants pour expliquer pourquoi ils ne participent pas au programme ».

Dans un rapport intitulé « Connaissance et perceptions du public en ce qui concerne le Programme des cadets – 2012 », Ipsos-Reid indique que la connaissance du Programme des cadets varie entre la limite supérieure de 87 % chez les parents de cadets (résultat semblable au précédent sondage mené en 2006) et 50 % chez les parents de la population générale (en hausse par rapport à 34 % en 2006). 

En revanche, seulement un jeune sur cinq (21 %) de la population générale connaît le programme, comparativement à 28 % en 2006.

Chez les jeunes de la population générale, environ un répondant sur cinq (21 %) est plutôt ou très intéressé à s’inscrire au programme. Chez les adultes de la population générale, un peu moins d’un répondant sur trois (30 %) se dit intéressé à inscrire son enfant. Ces deux résultats sont en très légère hausse par rapport à 2006.

Si les jeunes pensent à 33 % qu’ils s’amuseront, passeront du bon temps, ou feront quelque chose d’intéressant, les parents s’intéressent au programme parce qu’il permet à leur enfant d’apprendre la discipline et le respect de l’autre (14 %).

Ce sondage – que vous pouvez consulter ICI et en anglais – est le troisième du genre depuis l’an 2000 et aura coûté un peu moins de 100 000 $ au ministère de la Défense qui affirme qu’il s’agit d’une dépense tout à fait justifiée.

Pierre Babinsky, le responsable des communications du programme des cadets a déclaré au journal La Presse que « les résultats, les statistiques et les commentaires tirés des deux sondages antérieurs ont permis d’adopter de nouvelles approches et d’apporter des améliorations importantes au programme ».

La Programme des cadets du Canada s’adresse aux canadiens âgés de 12 à 18 ans. Il est financé par le Ministère de la Défense nationale en collaboration avec la Ligue navale, la Ligue des cadets de l’Armée et la Ligue des cadets de l’Air du Canada, trois organismes civils.

Les cadets ne font toutefois pas partie des Forces canadiennes et le Programme n’est pas un prérequis au service militaire. Les adultes en charge des cadets sont des membres de la Force régulière et de la Réserve assistés par des instructeurs civils et des bénévoles autorisés. Il existe des corps et des escadrons de cadets dans des collectivités de toutes tailles, d’un océan à l’autre. À l’heure actuelle, il y a près de 50 000 participants au Programme des cadets, et le programme s’est fixé l’objectif d’atteindre 70 000 participants.

Méthodologie

Ipsos-Reid a mené une étude en ligne auprès de 4 038 cadets, parents de cadets, jeunes de la population générale, parents de la population générale et leaders communautaires, entre le 2 et le 20 mars 2012.

1 001 adultes de la population générale ont été interrogé par téléphone entre le 5 et le 9 mars 2012.

Un questionnaire en ligne a été administré à 1 000 autres adultes entre le 5 et le 9 mars 2012.

À lire aussi:

Les Forces canadiennes: un bon investissement pour 82 % des Canadiens >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.