Les talibans reviendront au pouvoir après 2014

0
Photo tirée du rapport

Un rapport d’un chercheur francais prédit que les talibans reviendront probablement au pouvoir en Afghanistan, une fois que les troupes étrangères auront quitté le pays en mars 2014.

Le chercheur Gilles Dorronsoro, de la fondation Carnegie, affirme que le gouvernement afghan ne résistera pas aux forces talibanes une fois que les troupes de l’OTAN se seront retirées en 2014.

Il écrit ainsi  dans son rapport, Dans l’attente des talibans en Afghanistan, qu’ « après 2014, le niveau du soutien américain au régime afghan sera limité. Après une nouvelle phase de guerre civile, une victoire des talibans devrait suivre. […] Le retrait des forces de la coalition se traduira automatiquement par une avancée des talibans, particulièrement dans l’est et le sud du pays. » Faute de moyens pour ses forces de sécurité, « le gouvernement afghan pourra garantir, au mieux, la sécurité des villes et de quelques régions qui lui sont favorables. Mais il perdra le contrôle des zones rurales pachtounes et des provinces frontalières avec le Pakistan, sans perspective de regagner du terrain ».

Le chercheur va même jusqu’à établir un scénario de la prise de contrôle du pays par les talibans.

M. Dorronsoro recommande donc:

– de renforcer la sécurité dans l’est et dans la région de Kaboul. Même si cela signifie de retirer plus rapidement les troupes au sud, renforcer des forces de l’Est qui ralentiront les progrès talibans.
– Les États-Unis doivent mettre fin à leur politique de réinsertion. La tentative pour attirer les combattants loin des talibans et les «réintégrer» dans la société a quelques succès, mais la corruption favorise l’insécurité, et finalement convainc la population que la présence des talibans est justifiée.
– Les opérations de la Coalition devraient se concentrer en premier lieu sur les groupes djihadistes étrangers. Les talibans ne devrait pas être la principale cible des attaques de drones et des raids nocturnes.
– Les États-Unis doivent développer une nouvelle approche de l’Afghanistan, du Pakistan et de l’Inde. Une politique régionale à long terme qui n’est pas contradictoire est nécessaire pour stabiliser l’Afghanistan.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.