Luc Saint-Jean, nouveau commandant des Fusiliers Mont-Royal

9
Le nouveau commandant des Fusiliers Mont-Royal salue l'ancien commandant et lance des HIP HIP HOURRA avec le reste du régiment (Photo: Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Temps de lecture estimé : 1 minute

Le régiment des Fusiliers Mont-Royal a un nouveau commandant depuis ce dimanche après-midi.

Au cours d’une cérémonie protocolaire au manège militaire du régiment, à Montréal, le lieutenant-colonel Luc Saint-Jean a pris le commandement des Fusiliers Mont-Royal. Son prédécesseur, le lieutenant-colonel Francis Roy, lui a remis le drapeau régimentaire, tandis que le colonel Luis De Sousa, commandant du 34e Groupe-Brigade du Canada, lui a remis l’épée de commandement.

Devant près de 300 invités, et sous l’oeil du colonel De Sousa, les membres (réservistes) des Fusiliers Mont-Royal ont défilé en musique.

Le colonel De Sousa a souligné l’importance d’un changement de commandement et que le lieuntenant-colonel Roy avait su faire preuve « d’une vision claire, de leadership et du sens de devoir ».

« Je laisse mes fonctions de commandant, mais je garde les Fusiliers Mont-Royal dans mon coeur », a conclu le lieutenant-colonel Roy.

Les Fusiliers Mont-Royal sont le plus vieux régiment francophone au Canada. Il a été constitué le 18 juin 1869 sous le nom de 65e Régiment, Mount-Royal Rifles. Parmi les hauts-faits d’armes du régiment, citons notamment le raid de Dieppe. Le 19 août 1942 presque tout le régiment est décimé sous les balles allemandes. Deux ans plus tard, les soldats arrivent en Normandie, traverse la France, pour finalement faire partie des forces d’occupations de Berlin après la reddition.