Afghanistan: sept soldats britanniques arrêtés pour meurtre (MàJ)

0

Mise à Jour, 12 octobre, 17h

Le Guardian rapporte dans son édition de vendredi soir le 12 octobre que des séquences vidéo sur un ordinateur portable d’un des soldats arrêtés pourraient fournir aux enquêteurs des preuves cruciales sur le comportement des sept Royal Marines arrêtés pour l’assassinat d’un présumé leader des insurgés en Afghanistan.

L’enquête se concentre sur ce qui s’est passé après que les Marines britanniques et les insurgés eurent été impliqués dans un échange de tirs, et si l’homme était armé ou non quand il est mort. L’incident a eu lieu entre avril et octobre 2011.

La vidéo a été trouvée sur l’ordinateur portable d’un militaire qui faisait l’objet d’une enquête dans une autre affaire. On y voit des marines discuter de ce qu’ils feront avec un insurgé qui semble avoir été blessé.

 

Le Ministère britannique de la Défense a annoncé jeudi 11 octobre, en soirée, que sept soldats de l’unité d’élite des Royal Marines britanniques, soupçonnés d’avoir commis un meurtre lors d’un «affrontement avec un insurgé» en 2011, ont été arrêtés

«Cet incident a suivi un affrontement avec un insurgé, il n’y avait pas de civils impliqués.» a précisé le Ministère. Les règles d’engagement des soldats britanniques prévoient que «les militaires n’ont le droit d’ouvrir le feu que si quelqu’un les menace ou s’ils pensent que cette personne est impliquée dans un acte hostile».

Après les Américains, le Royaume-Uni , avec ses 9500 soldats, est le deuxième contributeur des forces de l’OTAN en Afghanistan. Les Britanniques sont déployés dans la province instable d’Helmand (Sud). 433 soldats britanniques ont trouvé la mort depuis en Afghanistan. C’est la première fois que des soldats britanniques sont arrêtés pour meurtre depuis le début de ce conflit, en 2001.

L’année où se sont déroulés les incidents, en 2011, quelque 23 militaires du 3e Commando Brigade auquel appartenait les soldats arrêtés avaient perdu la vie cet été là, pendant la des combats, tandis que plusieurs autres ont été blessés.

Voir la dépêche de Reuters >;>;

À lire aussi:

Les militaires déployés en Afghanistan partent dès ce dimanche 14 octobre >;>;

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.