Cyclone: Sikorsky renégocie le contrat avec Ottawa

1
Hélicoptère maritime CH-148 Cyclone (Photo: court. V. Shingh)
L’hélicoptère maritime CH-148 Cyclone, futur du Canada? (Photo: court. V. Shingh)

Le gouvernement Harper est une fois de plus à renégocier le contrat de remplacement de nos vieux hélicoptères Sea King, Du moins, c’est ce qu’affirme la Presse canadienne.

Des responsables de Sikorsky Aircraft Corp, le fabricant de l’hélicoptère CH-148 Cyclone qui doit remplacer les vénérables Sea King,  ont récemment déclaré à des analystes financiers que Sikorsky négocie présentement avec Travaux publics Canada  afin de «parvenir à un accord sur une solution alternative contractuelle» pour le programme d’hélicoptère maritime en difficulté, qui a déjà cinq ans de retard.

«Je ne veux pas discuter en public sur ce qu’ils (Travaux publics Canada) veulent, mais ce qu’ils veulent, semble tout à fait raisonnable», a déclaré Michael Maurer, président de Sikorsky lors d’une réunion avec des analystes financiers le 27 septembre .

«Ils veulent leur appareil tel qu’ils l’ont commandé. Le problème est qu’il s’agit d’un programme de développement, et il n’était pas vraiment structuré comme un contrat de développement.»

En 2004, les concurrents de Sikorsky avaient prévenu que, selon eux,  l’entreprise ne serait pas en mesure de respecter l’échéancier du Cyclone, mais Sikorsky avait rejeté ces préoccupations, affirmant  que la société n’aurait aucun problème à respecter les délais de livraison.

Le ministère de la Défense venait de publier le 26 septembre un nouvel « État d’avancement du projet des hélicoptères maritimes CH-148 » où il ne faisait pas état de nouveaux retards. Le rapport précisait que le ministère ontinuait donc de surveiller les progrès accomplis pour remplir l’ensemble des exigences de livraison des hélicoptères maritime, ainsi que l’impact possible sur le calendrier de livraison de la version définitive du Cyclone.

Ces dernières années, les Sea Kings embarqués à bord des frégates canadiennes en mission dans le Golfe Persique et ailleurs dans le monde ont été peu fiables pour cause de «grand âge»: ils ont près de 50 ans. Les Cyclones, qui doivent les remplacer, sont censés être plus efficaces pour patrouiller dans les mers agitées du monde avec leurs radars et leurs capteurs haute technologie.

À lire aussi:

Hélicoptères maritimes Cyclones CH-148 : pas de nouveau retard! >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

DiscussionUn commentaire

  1. Maudit que les conservateurs nage dans l'irresponsabilités et vole l'argent des contribuables Canadien Harper demissionne avec ta gang de fraudeur sinon dans l'histoire il sera écrit fraudeur, manipulateur, aucune conscience morale envers le drame de Mégantic et se met a genou et leche le cul de la reine et crache sur les canadiens qui ont perdus leur emploi qui ont payés des taxes et qui ne peuvent avoir une assurance emploi descente et honorable et oublies le Québec dans l'ignorance la plus crasse pour proteger l'Alberta de ses sable bitumineux qui empoisonne la planete. J'ai honte d'etre Canadien mais fier de mon pays le Québec