Gaza: arraisonnement d’un bateau finlandais qui tentait de forcer le blocus (MàJ)

0

Mise à Jour, 23-10-12, 18h

L’ancien député du Nouveau Parti démocratique (NPD) Jim Manly a été relâché, annonce la Presse canadienne et il est en route vers le Canada.

Bien que les autres personnes arrêtées aient été relâchés dimanche, M. Manly  n’avait pas été libéré car refusait de signer un avis de déportation qui stipulait qu’il était entré en Israël illégalement. 

Mise à jour 20-10-21, 18h

Un Canadien était parmi les quelques trente passagers de l’Estelle, arraisonné le matin du 20 octobre par les israéliens alors qu’il tentait de forcer le blocus de Gaza.

L’ex-député néo-démocrate Jim Manly, 79 ans, était à bord et se trouve maintenant entre les mains des autorités israéliennes

Paul Manly, le fils de Jim Manly, a publié un communiqué samedi après-midi, en disant que son père, qui est aussi un ancien ministre de l’Église Unie, était en garde à vue israélien. « Alors qu’il est en bonne santé pour son âge, il n’est pas aussi résistant qu’il était dans sa jeunesse et a des médicaments qu’il doit prendre tous les jours », a déclaré Paul Manly.

James Douglas Manly (né le 29 Octobre 1932 à Saskatoon, Saskatchewan) était un député néo-démocrate de la Chambre des communes du Canada. Il a été ordonné ministre de l’Église unie du Canada en 1957.

Samedi 20 octobre, des soldats de la Marine israélienne sont montés à bord de l’Estelle, un navire finlandais qui faisait qui route vers la bande de Gaza, en essayant de briser le blocus maritime de Gaza.

L’arraisonnement a été effectué conformément au droit international, aux directives du gouvernement israélien et après plusieurs vaines tentatives pour empêcher ce navire d’atteindre la bande de Gaza, à la fois par contact direct et par les voies diplomatiques, déclarent les forces israéliennes, qui soulignent que toute organisation ou État qui souhaite transférer des fournitures ou d’aide à la bande de Gaza peuvent le faire via les postes frontaliers existants et en coordination avec les autorités israéliennes. Le navire a été conduit au port d’Ashdod où la trentaine de passagers, dont cinq députés européens, ont été remis aux autorités.

Le premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré pour sa part dans un communiqué «Même les gens qui étaient sur le bateau savent qu’il n’y a pas de crise humanitaire à Gaza. S’ils étaient vraiment préoccupés par les droits de l’Homme, ils seraient en route pour la Syrie».

Le blocus de la bande de Gaza a été imposé en juin 2006 à la suite de la capture d’un soldat israélien, Gilad Shalit, (relâché en octobre 2011 contre un millier de prisonniers palestiniens), puis renforcé en 2007 à la prise de contrôle de la bande de Gaza par le Hamas, qui a juré la destruction d’Israël,  et pour empêcher les Gazaouis de se procurer les armes dont ils se servent pour attaquer l’État Hébreu.

Voir l’article sur le site des Forces de Défense israéliennes >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.