Intervention militaire au Mali: « une question de semaines »

0
La CEDEAO s’apprête à intervenir au Mali (Photo: RTI)

Selon le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, l’opération militaire destinée à reconquérir le nord du Mali occupé par des groupes islamistes liés à al-Qaida n’est plus «qu’une question de semaines».

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a donné 45 jours pour la mise sur pied d’un plan d’intervention.

Il faut en effet faire vite, car même si la situation peut empirer sur place, ce qui inquiète les hauts responsables, c’est bien la saison des pluies qui commence au mois de mars. Des sources proches du dossier ont ainsi indiqué que «si on rate la fenêtre météo, nous serons obligés d’attendre un an».

Des responsables au ministère de la Défense française travaillent sur un plan en trois phases:

– Stabiliser le sud du Mali et protéger Bamako dès la fin du mois de novembre

– Mettre en place la formation des armées africaines en janvier

– Amorcer la reconquête du nord début mars au plus tard

Le président malien par intérim, Dioncounda Traoré, a souligné vendredi «l’urgence» d’une intervention armée étrangère pour libérer le nord de son pays.

«Nous ne devons plus perdre la moindre seconde. Il y a un caractère d’urgence, nous sommes engagés dans une course contre la montre», a déclaré Dioncounda Traoré devant de hauts responsables internationaux réunis pour harmoniser leurs positions avant l’envoi  dans le nord du Mali d’une force ouest-africaine soutenue par l’ONU.

Si les pays occidentaux ne doivent pas intervenir directement et laissent les pays africains envoyer des soldats, ceux-ci doivent normalement fournir 3000 hommes, mais la liste des États qui participeront à l’intervention contre les combattants islamistes, n’est pas encore finalisée.

Les États-Unis ont cependant des drones armés dans la région, et n’excluent plus d’intervenir, en menant par exemple des frappes aériennes ciblées.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.