Jeffrey Paul Delisle plaide coupable d’espionnage

0
Le sous-lieutenant Jeffrey Paul Delisle plaide coupable d’espionnage

Accusé d’espionnage, le sous-lieutenant Jeffrey Paul Delisle, ancien-agent du renseignement de la Marine royale canadienne a finalement décidé de plaider coupable aux trois chefs d’accusation qui ont été portés contre lui.

Il devait comparaître ce mercredi devant une cour provinciale de Nouvelle-Écosse, pour ses audiences préliminaires, mais son avocat a déclaré au juge que son client reconnaissait sa culpabilité à toutes les accusations.

Jeffrey Paul Delisle est accusé d’avoir manqué à ses obligations et d’avoir transmis à des entités étrangères de l’information, ce qui pourrait nuire aux intérêts du Canada. Les faits qui lui sont reprochés auraient eu lieu de juillet 2007 à janvier 2011, à Ottawa et à Kingston, ainsi qu’à Halifax et Bedford.

Il a travaillé pour le chef du renseignement de la défense et pour l’état-major interarmées stratégique, qui supervise la quasi-totalité des plans et opérations militaires au Canada et à l’étranger.

À Halifax, il faisait partie de l’unité Trinity qui suit le déplacement des bateaux qui entrent et sortent des eaux canadiennes. L’unité traite aussi des informations provenant d’autres pays de l’OTAN.

Il aurait ainsi divulgué un véritable trésor d’informations secrètes à des agents russes sur une échelle comparable à la remise à WikiLeaks de rapports militaires et diplomatiques des États-Unis par le soldat américain Bradley Manning.

Dans un reportage de Radio-Canadam, on apprend également que l’agent canadien s’est rendu à l’ambassade russe à Ottawa en 2007 pour vendre les informations et aurait reçu 3000 $ par mois.

Rien n’a encore était dit à propos de la peine imposée au sous-lieutenant, puisque les procédures ont cessé le temps que la cour détermine la date où elle se prononcera.

À lire aussi:

L’affaire de l’espion canadien cause bien des maux de tête aux Australiens >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.