La Marine russe aura bientôt sa frégate furtive

0
L’Amiral Gorshkov, premier navire russe furtif va prochainement faire ses preuves. Ici, la corvette Stereguschiy (Photo: Russian Navy)

C’est à la fin du mois de novembre que vont débuter les essais du premier navire de guerre russe en fibre de carbone: Amiral Gorshkov.

Les superstructures du navire, sont conçues en composites qui absorbent les ondes radars, ce qui rend la frégate quasiment indétectable. Selon une source de l’État-major général de la Marine russe, une fois les essais complétés, la frégate sera affectée à la 14e brigade de lutte anti-sous-marine de la flotte russe de la mer du Nord.

Le projet 22350, dont Amiral Gorshkov est le premier navire, a divisé l’opinion en Russie.

Plusieurs officiers trouvent que la fibre de carbone est moins résistante que l’acier et doutent que les superstructures de la nouvelle frégate puissent supporter les conditions climatiques extrêmes de la mer du Nord. De plus, lors du lancement de missiles, les superstructures s’exposent aux températures extrêmes qui peuvent les endommager.

Les représentants du chantier naval du Nord affirment que les essais ont montré une haute durabilité et une résistance élevée à la chaleur.

Vladimir Komoedov, chef du comité de la chambre basse du parlement russe (la Douma) chargé de la défense et ancien commandant de la flotte russe de la mer Noire, s’est prononcé en faveur pour l’utilisation de composites.

« Ce matériau peut résister à des températures élevées et à des charges dynamiques. Alors, si la fibre de carbone rend le navire indétectable, il faut l’utiliser. En plus, l’introduction d’un nouveau bâtiment est de toute façon une bonne nouvelle pour la Marine russe », a t-il déclaré.

En plus de la furtivité, Amiral Gorchkov a également été doté d’un système de propulsion CODOG, c’est à dire qui combine une turbine à gaz et un moteur diesel. Ce système est reconnu pour être économe et puissant.

La frégate est aussi équipée d’appareils électroniques modernes uniques pour la flotte russe, mais si cela est une force, c’est aussi une faiblesse. La Marine russe ne dispose pas de spécialistes qualifiés pour ce genre d’équipement.

La construction de la frégate furtive a débuté sur le chantier naval du Nord au début de 2006. En octobre 2010, le navire a effectué sa première sortie en mer. Il est doté d’un canon de 130 mm, de 16 missiles antinavires Onyx, de 16 missiles anti-sous-marins Kalibr-NKE, d’un système AA Polimer-Redout et d’un hélicoptère Ka-27, destiné à lutter contre les sous-marins.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.