Le mémorial aux soldats tués en Afghanistan sera dévoilé le 10 novembre

1
Le mémorial aux soldats canadiens tués en Afghanistan (Photo: site officiel Afghanistan Repatriation Memorial)
Le mémorial aux soldats canadiens tués en Afghanistan (Photo: site officiel Afghanistan Repatriation Memorial)

Un mémorial pour les soldats tués en Afghanistan sera dévoilé le 10 novembre, à Trenton. Seront gravés dans le monument de granit les noms de 158 soldats canadiens morts en Afghanistan. On attend environ 175 membres des familles des soldats morts en Afghanistan au dévoilement.

Le mémorial est près de l’endroit où se déroulent les cérémonies de rapatriement au Canada et au début de la Highway of Heroes, ce tronçon de l’autoroute 401 qui va de de la base de Trenton à Toronto et qu’on emprunte toujourslors des cérémonies.

Assisteront au dévoilement l’ambassadeur afghan au Canada Barna Karimi, le ministre des Anciens Combattants Steven Blaney, et des officiers supérieurs des Forces armées dont le major-général. Pierre St-Amand, commandant de la 1e Division aérienne, le contre-amiral Andrew Smith, chef du personnel militaire et le brigadier-général Denis Thompson, commandant canadien Forces d’opérations spéciales.

Le monument comporte 2 grandes feuilles d’érable en granit: sur l’une, en granit rouge, est gravée l’emblème des Forces canadiennes et les écussons des provinces; sur l’autre, en granit noir, est gravée l’image d’un soldat solitaire représentant un camarade tombé au combat. C’est sur cette deuxième feuille d’érable que seront aussi gravés les noms des soldats morts au combat.

Jusqu’à maintenant, sur un objectif de 1,2 millions de dollars, 800 000 ont été recueillis pour financer ce projet a entièrement mené par des bénévoles sans l’aide du gouvernement.

 

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

DiscussionUn commentaire