Les attaques d’initiés en Afghanistan, ce n’est pas fini

0
Une patrouille afghane dans la province de Wardak (Photo: ISAF)
Une patrouille afghane dans la province de Wardak (Photo: ISAF)

Quatre membres de la Force internationale ont été tués dans ce qui a toutes les apparences d’une attaque d’initiés.

Deux attentats dans le sud de l’Afghanistan, le mercredi 24 octobre et le jeudi 25 octobre, ont causé la mort de quatre membres de la Force internationale et l’enquête se poursuit afin de déterminer si ces attaques étaient bien des attaques internes par des membres des forces de sécurité afghanes responsables.

Deux membres de l’armée britannique, un marin et une infirmière de l’armée , ont été tués dans une fusillade mercredi le 24 octobre, lors d’une patrouille à pied dans le camp de Nahr-e-Saraj, dans la province de Helmand et, dans un épisode distinct dans la province d’Oruzgan, deux membres des Forces américaines en Afghanistan, qui comprend de nombreuses forces d’opérations spéciales, ont aussi été tués le lendemain, le jeudi 25 octobre, dans ce qui semble également une attaque d’initiés.

La dernière attaque du genre remontait au 30 septembre.Ces attaques d’initiés ont fortement augmenté au cours de la dernière année et ont attisé les tensions entre la Force internationale et les Forces afghanes. Avant les évènements du 24 et du 25 octobre, la dernière attaque du genre remontait au 30 septembre, alors qu’un membre de la Force internationale et un civil à l’emploi de la Force avaient perdu la vie dans une attaque d’initié.

Lire l’article dans le New-York Times >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.