Les militaires déployés en Afghanistan partent dès ce dimanche 14 octobre

2
Photo de famille pour les membres de la FO 4-12 (Photo: Nicolas Laffont/45eNord.ca)

C’est officiel! Après des mois d’entrainement intensif à la base de Valcartier, les 850 militaires de la Force opérationnelle 4-12 vont s’envoler pour l’Afghanistan à compter de ce dimanche 14 octobre.

Dimanche à 11h30, des autobus quitteront la base de Valcartier pour se rendre à l’aéroport international Jean-Lesage. L’avion quittera le sol québécois à 13h15.

Quatre-cent des 850 soldats de la FO 4-12 viennent de Valcartier, mais près de 20 % de l’effectif total (soit presque 170 militaires) est composé de réservistes provenant d’un peu partout au Québec.

Leur mission sera de former les forces armées et de police afghanes durant les huit mois de leur déploiement.

Depuis la fin de la mission de combat en juillet 2011 (Opération Athéna), les troupes canadiennes se sont retirées d’Afghanistan pour laisser place à des formateurs, des conseillers (Opération Attention).

Répartis dans une dizaine de camps, dont la grande majorité se trouvent dans la capitale, Kaboul, ils forment ainsi des instructeurs afghans, qui à leur tour, enseignent ce qu’ils ont appris auprès des «stagiaires» afghans.

En interview, le brigadier-général Richard Giguère a indiqué que bien que 50 % des soldats québécois, qui s’apprêtent à partir, effectueront leur premier déploiement «tous ont eu le même entrainement». Qu’il s’agisse d’une jeune déployé ou d’un soldat qui en est à sa sixième mission, tous auront reçu la même formation, les mêmes cours.

«Après plusieurs mois d’entrainement, nos troupes sont prêtes et enthousiastes de débuter le déploiement et enfin commencer à accomplir leur mission sur le terrain», a mentionné le colonel Roch Pelletier, commandant de la Force opérationnelle 4-12.

Le danger pour les 850 soldats du Québec est toutefois bien présent.

Même si 98 % d’entre eux seront basés dans la capitale afghane, quelques uns seront dans une autre région. Et même là, les rues de Kaboul semblent de moins en moins sûres au vu des récentes attaques qui ont fait plusieurs morts à la fin du mois de septembre.

Entre les Talibans qui intensifient leurs attaques ainsi que les policiers et les militaires afghans retournant leurs armes contre leurs formateurs, les forces de la Coalition ont de quoi être inquiets. Le ministre de la Défense nationale, Peter MacKay, prévient d’ailleurs qu’il n’existe aucune garantie pour la sécurité des soldats canadiens en Afghanistan.

Si tout ce passe comme prévu, cette mission est la dernière en Afghanistan pour les soldats du Québec, qui rentreront à partir de juin 2013 pour laisser la place à d’autres soldats des provinces de l’Ouest.

À lire aussi:

Les soldats de la FO 4-12 s’entraînent dur avant leur départ pour Kaboul >>

Les Alouettes de Montréal accueillent Valcartier >>

Le secrétaire général de l’OTAN veut que le Canada prolonge sa mission en Afghanistan >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Discussion2 commentaires

  1. claire bouillé

    bonjour jaimerais savoir vu que mon fils est dans larmée canadienne et quil partait le 12 novembre 2012 donc hier . comment ceci na pas été dit dans les nouvelles merci une maman

  2. Nicolas Laffont

    Bonjour Mme Bouillé,
    effectivement il y a eu près d’une dizaine de départs entre mi-octobre et mi-novembre et votre fils faisait parti des derniers vols. Cela n’est pas paru dans les médias car les journalistes n’étaient invités qu’à deux départs (le tout 1er et un autre il y a une semaine).
    Nous n’avons pas de détails, mais il semblerait que tout le monde soit bien arrivé 🙂
    Nous devrions pouvoir vous donner plus de détails dans un mois, avec (on l’espère) quelques surprises.