Des militaires du 34e Groupe-brigade du Canada au port de Montréal (PHOTOS)

0

Samedi 20 et dimanche 21 octobre, ce sont plus 200 soldats et officiers du 34e Groupe-brigade du Canada qui pratiquent des techniques de combat en zone urbaine dans le port de Montréal.

Samedi 20, c’est dans la zone situé près de la Cité du Havre que les troupes du Black Watch, du Régiment de Maisonneuve, des Fusiliers Mont-Royal et du 6e Bataillon Royal 22e Régiment se sont exercer aux attaques de peloton.

« C’est la première fois que nous venons ici [au Port de Montréal]. Au lieu d’aller à Valcartier ou dans des bases, on vient explorer un nouvel environnement, urbain, et tout proche. », explique le colonel Luis de Sousa, commandant du 34e Groupe-brigade du Canada.

Arrivés tôt le matin, les soldats se sont divisés en deux groupes: la force amie et la force ennemie. Le but des premiers est d’avancer le plus rapidement possible dans une zone urbaine, tout en la sécurisant au fur et à mesure. Quant aux autres, leur objectif est clair: ralentir la force amie et tuer le plus possible !

Avançant mètre par mètre, la force amie prend possession des lieux et vérifie chaque camion, chaque hangar, chaque conteneur.

Et c’est justement dans des conteneurs ouverts que se sont cachés les ennemis. Sur le côté droit de la zone, ils sont près d’une dizaine à mitrailler les assaillants. Quatre de ces derniers tente de faire une percée, mais se font tuer. Toutefois, cela à obliger les ennemis à dévoiler leur position, qui n’ont d’autre choix que de se replier.

Après plusieurs échanges de tirs, plusieurs morts ou blessés, la force amie arrive à un point stratégique où des embarcations pourront être mises à l’eau. Le lieu sécurisé, les embarcations font leurs apparitions et les troupes prennent place afin de traverser un tunnel qui évitera aux soldats d’avoir affaire à d’autres obstacles.

Mais la force ennemie avait prévu le coup et de nombreux tirs se font dans le tunnel. Une fois cette étape franchie, le champ est libre pour le reste des troupes plus en arrière.

Dimanche 21, c’est un peu plus au nord qu’une attaque quasi-éclair s’est produite.

Après avoir réussi à ouvrir une brèche dans les barbelés entourant une porte d’entrée, la force amie s’est engouffrée dedans et a pris possession des lieux avant de tenter de rentrer dans un bâtiment où se sont réfugiés tous les ennemis.

Non sans perdre de nombreux hommes, la sécurisation du lieu prendra quelques dizaines de minutes.

L’exercice à lieu avec l’autorisation et la collaboration des autorités portuaires, du centre d’entraînement des pompiers de Montréal ainsi que la Ville de Montréal. Certains véhicules militaires circuleront entre les unités de Montréal et le Port. Aucun impact sur l’environnement ou sur la circulation locale n’est envisagé. Ce sont 5 000 munitions qui auront été utilisé ce samedi.

À lire aussi:

Des militaires du 34e Groupe-brigade du Canada au port de Montréal (VIDÉOS) >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.