Noble Mariner 2012: fin de la première étape de certification OTAN pour la France

0
Exercice Noble Mariner 2012 au large de Toulon, en France (Photo: Marine nationale)

Souvenez-vous, nous vous en avions parlé fin septembre. Un exercice naval se déroulait près de la ville de Toulon, dans le sud-est de la France.

Quinze jours d’entraînement plus tard, les 25 bâtiments de 10 nations alliés réunis en mer Méditerranée autour du BPC Tonnerre, la France a franchi une première étape importante dans son cycle de certification OTAN avec Noble Mariner 2012.

Une équipe d’évaluation a observé de près le déroulement des opérations afin de juger du niveau et de la qualité de préparation de l’état-major et des unités.

« Nous sommes une douzaine de personnes, issues de différents états-majors de l’Otan et de l’état-major d’Alfan, explique le capitaine de vaisseau Jürgen Giese, chef de l’équipe d’évaluation à bord du BPC TonnerreNotre rôle a consisté, pendant toute la durée de Noble Mariner 2012, à vérifier que les bateaux, leurs états-majors et leurs commandants sont en mesure de remplir leur mission, en totale interopérabilité, dans le cadre de la NRF 2013. »

L’état-major de force embarqué, composé de près de 150 personnes, a mené avec succès cette première étape de certification.

Le 27 octobre, la plupart des officiers et sous-officiers alliés qui le composent vont se retrouver pour la seconde étape du cycle NRF: Steadfast Juncture 2012, qui se déroulera jusqu’au 9 novembre à bord du BPC Dixmude.

« Ce sera un exercice synthétique cette fois, qui impliquera aussi les composantes terre et air amenées à prendre l’alerte NRF 2013, ainsi que le commandement interarmées de la NRF, précise le capitaine de vaisseau Giese. Le but sera cette fois de rendre compte au commandement de l’Otan du niveau interarmées (Joint Force Command Naples), du niveau de préparation de l’ensemble de la force interarmées. »

Au premier janvier 2013, la Grande-Bretagne sera responsable des commandements des composantes terre et air de la NRF (respectivement confiés à l’Allied Rapid Reaction Corpset au Joint Force Air Component Headquarters). La France sera responsable de la composante maritime de la NRF, confiée à la Force aéromaritime française de réaction rapide.

À lire aussi:

Manoeuvres maritimes de l’OTAN près de Toulon en France >> 

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.