Renouvellement de la Flotte: 1e anniversaire de l’attribution des contrats

0
La construction de nouveaux navires est nécessaire au renouvellement de la Flotte canadienne (Photo: Cpl Johanie Maheu, Formation Imaging Services, Halifax, Nova Scotia)
La construction de nouveaux navires est nécessaire au renouvellement de la Flotte canadienne (Photo: Cpl Johanie Maheu, Formation Imaging Services, Halifax, Nova Scotia)

Le gouvernement fédéral a publié, vendredi 19, un communiqué avant le premier anniversaire, en janvier, de l’attribution aux chantiers d’Irving en Nouvelle-Écosse et Seaspan en Colombie-Britannique, des contrats pour le renouvellement de la flotte canadienne.

Il y aura donc bientôt un an que le gouvernement a annoncé l’attribution de ces contrats. Le premier, d’un peu moins de huit milliards a été donné à Seaspan Marine, dans l’Ouest, pour sept navires. Quant au deuxième contrat, il a été donné au chantier Irving Shipbuilding Inc., dans l’Est du Canada, à Halifax, pour la construction de 21 navires au coût de 25 milliards de dollars.

Les représentants du gouvernement et des deux chantiers navals ont déjà commencé, dit le communiqué, à  régler les détails des accords d’approvisionnement pour l’attribution des futurs contrats individuels. La signature de ces accords-cadres en février 2012 a marqué le feu vert pour commencer les négociations sur toutes les classes de grands navires.

Irving et Seaspan investissent et se préparent

Irving a annoncé le nom la firme d’ingénierie néo-écossaise, Hatch Mott MacDonald,  qui concevra les plans de la modernisation du chantier naval à Halifax en vue de la réalisation des contrats de construction des navires. . Ce plan de modernisation coûtera environ $ 300 millions et sera principalement payé grâce à un prêt de 260 millions de dollars du gouvernement de Nouvelle-Écosse.

Le président de la société Irving Shipbuilding, Steve Durrell , à l’occasion d’une séance d’information qui a marqué le premier anniversaire du contrat de 25 milliards $ accordé aux chantiers d’Halifax pour construire 21 navires de combat sur une période de plus de 30 ans, a déclaré que la compagnie est toujours en négociations avec Ottawa pour les deux contrats, un pour le travail de conception technique et l’autre pour la construction effective des navires de patrouille.

Steve Durell, affirme que l’entreprise doit commencer ses travaux d’ingénierie sur les huit nouveaux navires de patrouille en janvier si le chantier naval d’Halifax veut atteindre son objectif d’en commencer la construction en 2015.

Pendant ce temps, sur la côte du Pacifique, Seaspan a lancé une mise à niveau de 200 millions $ pour son chantier naval de North Vancouver vendredi. Cet investissement dans l’infrastructure du  chantier est le premier investissement majeur lié à la Stratégie nationale d’approvisionnement en matière de construction navale ( SNACN).

Le président de Seaspan, Jonathan Whitworth, a déclaré que, le chantier naval réaménagé, il sera en mesure de «construire de grands navires complexes pour le gouvernement fédéral».

La SNACN

Rappelons que la SNACN, la Stratégie nationale d’approvisionnement en matière de construction navale est un processus d’une durée de 30 ans.

La stratégie  compte cinq étapes:

  • Élaboration de la stratégie
  • Sélection des chantiers navals
  • Établir la relation
  • Préparation des chantiers et finalisation des dessins
  • La construction des navires

La SNACN en est maintenant dans sa quatrième phase, avec les dessins de la première série de navires en cours de finalisation et les chantiers navals qui entreprennent le travail nécessaire pour être en mesure de construire des navires.

À lire aussi:

L’achat de nouveaux navires coûtera-t-il plus cher que prévu ? >>

Irving: «Il était un petit contrat » (enfin!) >>

Il était un petit navire! >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.