Transition difficile à la vie civile pour les militaires, dit le vérificateur général

0
Le Colonel Mike Minor (à droite), commandant du groupe consultatif du Centre d’instruction militaire de Kaboul, et le Colonel Greg Smith (au centre), commandant adjoint de la contribution canadienne à la mission d’instruction en Afghanistan, au Centre d’instruction militaire de Kaboul en mars 2012 (Photo: caporal-maître, France Morin, Forces canadiennes)
Le Colonel Mike Minor (à droite), commandant du groupe consultatif du Centre d’instruction militaire de Kaboul, et le Colonel Greg Smith (au centre), commandant adjoint de la contribution canadienne à la mission d’instruction en Afghanistan, au Centre d’instruction militaire de Kaboul en mars 2012 (Photo: caporal-maître, France Morin, Forces canadiennes)

Le chapitre 4 du rapport automnal du vérificateur général du Canada, déposé le 23 octobre au parlement canadien, est consacré à la difficile transition de nos militaires à la vie civile.

De 2006 à 2011, souligne le rapport, les Forces canadiennes ont libéré 8 026 membres qui avaient subi une blessure ou étaient atteints d’une maladie mettant fin à leur carrière militaire. Divers services, programmes et avantages financiers sont offerts aux membres des Forces et aux vétérans malades ou blessés pour les appuyer dans leur transition à la vie civile.

Le vérificateur s’est penché sur certains des services et avantages offerts aux membres des Forces canadiennes et aux vétérans pour les soutenir dans leur transition à la vie civile. Les membres des Forces canadiennes et les vétérans, dit le rapport, trouvent le processus de transition complexe, lent et difficile à comprendre et à exécuter.

Sont souvent mentionnés les critères d’admissibilité complexes, le manque d’information claire sur le soutien offert, la lourdeur de la paperasserie et la nécessité d’améliorer davantage les services de gestion de cas, précise le vérificateur général, qui formule 15 recommandations, toutes acceptées, d’ailleurs  par le gouvernement.

Les 15 recommandations :

La Défense nationale et les Forces canadiennes, de même qu’Anciens Combattants Canada, devraient

1- rationaliser et automatiser leurs politiques et leurs processus administratifs en matière de transition afin de faciliter l’accès en temps opportun des membres des Forces et vétérans malades ou blessés aux programmes et aux avantages.

2- continuer à simplifier le langage utilisé pour expliquer le soutien offert aux membres des Forces et vétérans malades ou blessés, s’assurer que l’information est à jour et qu’elle est communiquée au personnel ou aux bénéficiaires potentiels, selon le cas, à l’aide d’outils en ligne tels que le Navigateur des avantages.

3 s’assurer que leurs bases de données renferment des données fiables sur les membres des Forces, et que les processus des Forces canadiennes et d’Anciens Combattants Canada sont gérés de façon à assurer le partage efficient et en temps opportun de l’information autorisée.

4- établir et mettre en œuvre des politiques et des processus visant à coordonner la prestation des services offerts aux membres des Forces canadiennes et aux vétérans dans les centres intégrés de soutien du personnel.

5- établir et communiquer des normes de service concernant les décisions relatives aux contraintes à l’emploi et les décisions de libération pour raisons médicales. (4.37-4.39)

6- examiner la façon dont la nouvelle Politique de soutien à la transition de carrière touche la réinsertion dans la vie civile des membres des Forces malades ou blessés.

7- mieux définir et communiquer les rôles et les responsabilités de toutes les parties du service de gestion de cas, établir et mettre en œuvre pour ce service un système de gestion de la qualité à l’échelle du ministère des Anciens combattants

8- maintenir de l’information consolidée sur leurs membres malades ou blessés qui seront libérés pour des raisons médicales, afin de faciliter une meilleure gestion des programmes et services de soutien à la transition vers la vie civile

9- continuer à améliorer la gestion du soutien accordé aux membres des Forces malades ou blessés, particulièrement les réservistes, lors de leur transition à Anciens Combattants Canada

10- Anciens Combattants Canada devrait publier des données sur son rendement en regard de ses normes de service

11- Anciens Combattants Canada devrait améliorer ses prévisions sur les clients et les dépenses des programmes de la Nouvelle Charte des anciens combattants.

12- La Défense nationale et les Forces canadiennes ainsi qu’Anciens Combattants Canada devraient actualiser le mandat du comité directeur afin de préciser son pouvoir décisionnel, ses responsabilités et son obligation de rendre compte.

13- Le comité directeur devrait, pour chaque priorité conjointe approuvée, établir des objectifs mesurables et des échéanciers de réalisation précis et préparer, à l’intention des sous-ministres et du chef d’état-major de la Défense, un rapport annuel résumant les progrès réalisés en regard des priorités conjointes.

14- Afin d’éclairer l’orientation future de leurs programmes respectifs de soutien du revenu et de réadaptation professionnelle, mener une analyse conjointe (assortie d’un suivi des résultats) des coûts et des avantages liés à l’administration de programmes semblables par les deux ministères. (4.75-4.79)

15-La Défense nationale et les Forces canadiennes devraient adopter un processus d’appel d’offres en régime concurrentiel pour choisir leur assureur du secteur privé.

Recommandations acceptées

Le bureau du ministre des Anciens combattants a fait savoir que « Le ministre Blaney accepte toutes les recommandations du rapport du vérificateur général concernant son ministère et déclare qu’il compte dévoiler un «plan d’action de transition pour les vétérans qui répondra directement aux recommandations contenues dans son rapport. »

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.