Un GPE 3 sous l’oeil des employeurs des réservistes

0

45eNord.ca a assisté à une partie du GPE3 en compagnie d’employeurs civils de réservistes. Sous leurs yeux grands ouverts, les employeurs ont pu découvrir une autre facette de leurs employés.

Samedi 27 octobre, 8h:

Au manège militaire des Fusiliers de Sherbrooke, nous sommes plusieurs civils à se retrouver de bonne heure. Après avoir essayé nos casques et lunettes balistiques, nous quittons Sherbrooke en direction de la base de Valcartier, à Québec.

Durant le trajet, les employeurs se présentent et parlent de leurs expériences militaires. Pour la plupart, les connaissances se résument à de vagues notions, c’est pour quoi nous avons droit à un petit briefing sur la structure des Forces canadiennes, ce que fait tout un chacun dans cette grande organisation.

L’objectif de cette journée est de faire voir aux employeurs civils de réservistes ce que font leurs employés lors des fins de semaines ou lorsqu’ils demandent certains congés. Il y a quelques années, Sylvie Gosselin, directrice adjointe aux ressources humaines du groupe SM International a même voulu faire le grand saut et s’engager.

Le Conseil de liaison des Forces canadiennes encourage les employeurs et les établissements d’enseignement civils à accorder des congés sans pénalité aux réservistes, afin de leur permettre de participer à des missions, à des activités ou à des cours militaires.

Au cours du voyage jusqu’à Valcartier, les employeurs ont reconnu qu’engager un réserviste permettait d’avoir une personne avec un grand sens des responsabilités, du leadership, de la rigueur et une bonne organisation.

11h:

À notre arrivée dans les secteurs d’entraînement de Valcartier, nous visitons le PC 0, c’est à dire le Poste de commandement en charge de tout ce qui est stratégie. Le major Côté explique que ce GPE 3 est un exercice interarmes. Il y a ainsi de l’infanterie, des blindés, des ingénieurs, du médical, des escadrons de communications,…

Un peu plus tard, nous visiterons aussi le PC 8, qui se charge de tout ce qui est administratif. Après avoir goûté à un lunch digne de chez un traiteur (oui, oui!), nous partons voir la compagnie A se préparer à attaquer les positions ennemis dans un village. À cette occasion, les employeurs présents rencontrent leurs employés.

14h:

Nous montons dans un camion de transport de troupe de 10 tonnes en compagnie d’une quinzaine de militaires. En tout, ce sont plus de 600 réservistes qui viennent des Fusiliers de Sherbrooke, du Régiment du Saguenay, des Fusiliers du Saint-Laurent, des Voltigeurs de Québec, de la 52e Ambulance de Campagne, et de bien d’autres unités.

Nous arrivons dans un village reconstruit et attendons patiemment que les « ennemis » se fassent déborder par les « gentils ». On nous explique ainsi différentes tactiques utilisés et les stratégies d’assaut.

L’expérience semble positive pour les employeurs qui rentrent finalement sur Sherbrooke après une journée passée en compagnie des Forces canadiennes. La prochaine fois, c’est eux qui prendront les armes à n’en pas douter, mais peut-être pas courir sur 13 kilomètres…

Pour les militaires, l’entraînement continue avec le quatrième GPE dans quelques semaines, toujours à Valcartier.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.